Stationnement payant pour les deux-roues : comment réduire la facture ?

26 avril 2018 • À la une, Actualités moto et 50cc

Quelles sont les solutions alternatives aux emplacements de stationnement payants ?

Les deux-roues motorisés représent une des solutions pour réduire l’engorgement des villes et la pollution. Cependant, le gouvernement a décidé de les pénaliser pour lutter contre le stationnement anarchique dans certaines zones.

Ainsi, plus aucune tolérance n’est appliquée pour les motos et scooters garés en dehors des parkings deux-roues et le stationnement sur ces places pourra être rendu payant par les communes.

Stationnement payant pour les deux-roues : comment réduire la facture ?

Charenton-le-Pont et Vincennes, deux villes situées en région parisienne dans le 94, sont depuis début avril les premières à tester le stationnement payant pour les deux-roues motorisés en France.

À Vincennes par exemple, il en coûte 1,50€ pour deux heures de stationnement sur une place moto. La facture peut donc grimper rapidement avec une journée à 6€ et une semaine de travail à 30€.

La mesure, autorisée depuis le 1er janvier, risque de se généraliser à travers la France. C’est pourquoi nous avons souhaité mettre en avant des solutions qui peuvent se révéler plus économiques sur le long terme.

Location d’emplacements ou parkings collaboratifs

Les trois solutions ci-dessous devraient rendre bien des services à tous les conducteurs, en deux-roues motorisés ou en voiture.

Elles ont toutes comme objectif de répondre à l’éternelle problématique du stationnement. Source de stress, de perte de temps et de pollution, la recherche d’une place de stationnement devrait être facilitée grâce la réservation à l’avance et une location sur la durée.

Yespark, la location longue durée

Yespark, la location longue durée

Yespark propose à la location des parkings souterrains au sein de résidences privées sécurisées partenaires de la société. 800 parkings font partie de l’offre, soit 20 000 places disponibles. Les tarifs commencent à 16€/mois et varient en fonction des aménagements et de leur localisation.

L’engagement minimum d’un mois destine ce service à des utilisateurs récurrents, ayant besoin d’un emplacement près de leur domicile ou de leur lieu de travail.

Enfin, l’ouverture de la porte du parking s’effectue à l’aide de votre smartphone. Les accès au garage sont tracés et la société peut désactiver les droits d’accès à distance en cas de problème.

Mise à jour 18/05/2018

Yespark adapte spécialement son service aux motos et scooters avec des places de parking à un tarif 50% moins cher que le tarif proposé sur le site internet ou l’application grâce à la possibilité de partager l’emplacement avec un autre deux-roues motorisés.

« Pour ces usagers bien particuliers, nous avons donc lancé une offre dédiée leur permettant de réserver à plusieurs et à un tarif compétitif une des places de voiture traditionnelles disponibles sur notre application. Nous comptons néanmoins dans les prochains mois multiplier notre offre d’emplacements spécifiques aux motards et scootéristes » déclare Thibaut Chary, Cofondateur de Yespark.

Prendsmaplace.fr, parking collaboratif

Prendsmaplace.fr, parking collaboratif

La plateforme Prendsmaplace référence actuellement plus de 4000 places de parking. Le service est disponible pour une place de stationnement, un garage ou un emplacement de caravane. En plus d’une inscription gratuite, le site ne prélève aucun frais sur la location et offre un nombre illimité d’annonces.

Le propriétaire peut proposer la location de son parking à la journée, à la semaine ou au mois.

Il est possible de visualiser toutes les annonces en ligne sur une carte. Solution certainement la plus pratique pour faire une recherche. En effet, le formulaire ne propose pas de chercher une adresse précise, seulement une ville et un type de parking (centre ville, aréroport ou vacances).

Prendsmaplace est, en quelque sorte, l’équivalent du Bon Coin pour les emplacements de stationnement et laisse aux deux parties le soin de s’arranger pour l’organisation et le paiement.

Parkadom, location entre particuliers

Parkadom, location entre particuliers

Communauté de partage de parking entre particuliers, Parkadom propose de mettre en relation les propriétaires de parking et les conduteurs en offrant un payement sécurisé ainsi qu’une garantie des équipements déclarés (télécommande, bip…).

Ainsi, il est possible de louer une place pour une durée d’une journée à plusieurs mois. Le propriétaire peut appliquer une durée minimale de location de un ou plusieurs jours. De plus, chaque annonce précise les catégories de véhicules acceptées parmi cinq : moto, citadine, berline, monospace ou utilitaire.

Le site reverse le montant de la location au propriétaire dans les 48h. Cependant, il prélève une commission de 20% TTC.

Parkmatch, la location entre particuliers automatisée

Parkmatch, location de parking entre particuliers

Parkmatch est également une plateforme de location de parkings entre particuliers, sur laquelle vous pouvez trouver un parking pour tous types de durée et en fonction de la taille de votre véhicule. La procédure est automatisée pour générer un contrat automatiquement et fournir un paiement sécurisé. De plus, une assurance est incluse.

Pour pousser encore plus loin l’automatisation, Parkmatch travaille actuellement sur une télécommande universelle connectée permettant une remise des accès digitale et donc une location 100% automatisée pour partager sa place lors de tous ses déplacements.

Alertes pour éviter les amendes

cPark, l'ange gardien du stationnement

cPark, l’ange gardien du stationnement

Lancée en Belgique, l’application cPark arrive à Paris.  Elle cartographie chaque zone de stationnement et indique si la zone est payante, à disque ou gratuite. De plus, elle informe sur l’heure à laquelle les agents de stationnement sont le plus susceptibles de contrôler la zone. Enfin, cPark envoie des notifications lorsque votre temps de stationnement est écoulé ou si un agent de stationnement a été repéré près de votre emplacement.

En connectant les conducteurs entre eux, l’application permet le partage de l’information pour améliorer le parking de chacun. L’application est 100% légale et fonctionne sur le même principe que l’assistant à la conduite de Coyote. En effet, ce sont les utilisateurs qui signalent les verbalisations. « Plus nous sommes nombreux, moins nous recevons de contraventions ! » promet cPark, qui prévoit de se déployer dans les grandes villes françaises comme Marseille, Lyon ou Toulouse.

Avez-vous déjà testé l’un de ces services ? N’hésitez pas à partagez votre expérience dans les commentaires.


One Response to Stationnement payant pour les deux-roues : comment réduire la facture ?

  1. C’est pas mal, bon article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »