Logo La Bécanerie

Tests, essais et comparatifs

Guides d'achatTests produitVoir tout
Nouveau
Top 15 des meilleures motos pour faire un roadtrip en 2024Lire l’article
À la une
Frein à disque ou V-brake ?Lire l’article
Nouveau
Les motos hybrides : l'avenir des deux-roues ?Lire l’article
À la une
Découvrez le pilote motoGP Fabio QuartararoLire l’article
Nouveau
Comment transformer une enduro en supermotard ?Lire l’article
À la une
Tuto méca : la vidange moto facileLire l’article
Nouveau
Quels équipements moto acheter pour rouler l'hiver ?Lire l’article
À la une
Comment nettoyer et entretenir son équipement de moto ?Lire l’article

Évènements

CoursesVoir tout
Nouveau
VTT: le calendrier de la coupe du monde 2024Lire l’article
À la une
A la découverte du Tourist Trophy de l'île de ManLire l’article
Nouveau
Red Bull: d'une boisson énergisante au MotoGPLire l’article
À la une
7 applications pour un roadtrip moto réussiLire l’article
Menu
Logo La Bécanerie
Bons Plans Moto
Accueil » Red Bull: d'une boisson énergisante au MotoGP

Red Bull: d'une boisson énergisante au MotoGP

RedBull et le MotoGP
02/02/24
Aucun commentaire

Red Bull est un nom connu des sports mécaniques, notamment en F1 avec l'équipe éponyme, et sa petite sœur qui était aux couleurs d'AlphaTauri (la marque de vêtements de l'entreprise autrichienne) entre 2020 et 2023. En MotoGP, les couleurs du "Taureau Rouge" sont visibles sur les KTM et étaient présentes sur la Repsol Honda jusqu'à la fin de la saison 2023. Mais comment une marque qui commercialise des boissons énergisantes à la base peut se retrouver sur le carénage de prototypes de compétition de plus de 250 chevaux ? Retour sur l'histoire d'un "vendeur de canettes".

 

L'histoire de Red Bull

Boisson énergisante Kratingdaeng RedBull

Avant Red Bull, il y a eu "Krating Daeng". Cette boisson est créée par Chaleo Yoovidhya, un homme d'affaires thaïlandais, en 1976. C'est le point de départ de l'idée qui va sortir de la tête de Dietrich Mateschitz, alors employé de l'entreprise Blendax. Lors d'un voyage en Thaïlande en 1982, l'Autrichien découvre la boisson qui l'aide à battre le décalage horaire.

Deux ans après son séjour et sa rencontre avec Chaleo Yoovidhya, Dietrich Mateschitz fonde l'entreprise Red Bull avec l'aide de l'homme d'affaires thaïlandais. Chacun détient 49% de la structure, les 2% restants appartenant au fils du co-investisseur thaïlandais Chalerm Yoovidhya.

La première canette est vendue le 1er avril 1987 en Autriche. Il faut attendre 2008 pour que le "Taureau Rouge" puisse entrer dans les rayons des commerces, avec sa recette originale.

 

Red Bull et les sports mécaniques

Pedro Acosta aux tests MotoGP de Sepang de 2024

Pedro Acosta aux tests de Sepang, 2024, Red Bull Content Pool

L'histoire entre Red Bull et les sports mécaniques débute en 1989. La F1 se passionne pour le combat entre Alain Prost et Ayrton Senna, tous les deux pilotes de l'équipe McLaren-Honda.

Cependant, Red Bull porte son regard sur un autre pilote de la grille, à savoir Gerhard Berger. Le pilote autrichien est engagé dans sa troisième saison avec la Scuderia Ferrari et compte quatre victoires en Grand Prix. Il devient alors le premier athlète sponsorisé par la marque autrichienne.

Il faut attendre 1995 pour voir apparaître le "Taureau Rouge" sur une F1. A cette époque, c'est l'équipe suisse Sauber qui bénéficie de ce partenariat. La marque autrichienne devient son sponsor titre et prend, par la même occasion, une participation au capital. En 2001, Dietrich Mateschitz, en désaccord avec Peter Sauber sur le choix des pilotes, revend ses parts. Au même moment, Red Bull décide de sponsoriser les équipes F1 Arrows puis Jaguar.

En novembre 2004, l'entreprise de Dietrich Mateschitz rachète Jaguar. C'est ainsi qu'est fondé Red Bull Racing. Un an plus tard, l'ascension en F1 continue et c'est l'équipe Minardi qui est rachetée pour fonder Scuderia  Toro Rosso, devenu en 2020 Scuderia AlphaTauri et récemment Racing Bulls.

 

Pourquoi investir dans le MotoGP pour Red Bull ?

Remy Gardner au Grand Prix Moto2 de Styrie (AUS/ Red Bull KTM Ajo), 2021

Remy Gardner au Grand Prix Moto2 de Styrie (AUS/ Red Bull KTM Ajo), 2021, Red Bull Content Pool

 

La stratégie marketing du taureau rouge

Red Bull en 2022, c'est 12,138 milliards de canettes vendues pour un chiffre d'affaires (CA) de 9,68 milliards d'euros. Le budget marketing de la marque représente entre 25% et 30% du CA annuel. Ce domaine est la force de l'entreprise co-fondée par Dietrich Mateschitz, qui s'appuie sur la promotion des athlètes et des événements pour mettent en avant sa marque.

Dès les premières années, Red Bull a investi dans les sports extrêmes jusqu'au saut spatial de Felix Baumgartner. La stratégie du "Taureau Rouge" est de toucher rapidement un jeune public et avide de sensations fortes, en s'installant dans différents sports comme le surf, le parapente ou encore les sports mécaniques.

 

L'investissement de Red Bull dans les sports mécaniques

Contrairement à la F1, où Red Bull a investi plus de 2 milliards d'euros entre 1995 et 2014, le MotoGP nécessite un budget bien inférieur. La marque autrichienne s'offre une visibilité sur les circuits, en sponsorisant à la fois les équipes, les pilotes et les évènements, comme le Grand Prix d'Espagne par exemple.

Dans une de ses rares interviews, Dietrich Mateschitz expliquait que le rapport coût/bénéfice du MotoGP était assez tentant par rapport aux autres catégories.

La marque autrichienne a également pu profiter d'une hausse des audiences de la discipline et de la fréquentation sur les circuits. En 2023, plus de 2,8 millions de personnes se sont déplacées sur les circuits tandis que l'audience télévisée a progressé de 27% lors des premières courses de la saison, aidée par l'introduction de la Sprint.

 

Les pilotes Red Bull en MotoGP

La vraie force de Red Bull réside sur le sponsoring personnel : l'entreprise s'affiche sur l'équipement du pilote en échange d'un plus ou moins gros chèque. Si l'entreprise de boissons énergisantes ne sponsorise que deux équipes lors de la saison 2023, on peut voir le logo du "Taureau Rouge" sur de nombreux casques.

Parmi les pilotes bénéficiant du soutien de la marque, il y a les quatre pilotes KTM, à savoir Brad Binder, Jack Miller, Pol Espargaró et Augusto Fernández. A cette liste s'ajoutent les deux pilotes du HRC Marc Márquez et Joan Mir, ainsi que le pilote du team satellite LCR Takaaki Nakagami, les pilotes Pramac Ducati Johann Zarco et Jorge Martín, le pilote RNF Aprilia Miguel Oliveira et le pilote Gresini Ducati Alex Márquez.

 

La rivalité avec Monster

Red Bull n'est pas la seule marque présente en MotoGP puisque Monster Energy a une place tout aussi importante dans le paysage de la catégorie reine. La marque est sponsor titre de l'équipe d'usine Yamaha et est présente sur la Ducati de l'équipe d'usine Ducati et VR46 Ducati.

Plusieurs pilotes affichent la marque sur la grille MotoGP, comme Fabio Quartararo, Alex Rins (qui a rejoint le Champion du Monde 2020 en 2024), Fracesco Bagnaia, Enea Bastianini, Marco Bezzecchi et Fabio di Giannantonio. Luca Marini, qui a rejoint Repsol Honda, a porté les couleurs de Monster en 2023.

 

Les débuts de Red Bull en MotoGP

Simon Crafar avec Red Bull et Yamaha en 1999

Simon Crafar - Red Bull Yamaha 1999

Red Bull fait son arrivée en 500cc lors de la saison 1997. La marque autrichienne est le sponsor titre de l'équipe World Championship Motorsports (WCM), qui profite du désistement de l’équipe privée Promotor Racing pour récupérer deux motos d'usine Yamaha.

L'association entre cette dernière et la marque autrichienne va se solder par cinq victoires, la première étant remportée par Simon Crafar lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1998. Régis Laconi remporté la course de Valencia en 1999 et Garry McCoy s'impose à trois reprises lors de la saison 2000. Red Bull cesse son soutien avec WCM à la fin de l'année 2002 pour soutenir KTM en 125cc.

"Ils ont décidé que dépenser plus d'argent que les années précédentes et n'avoir toujours aucune garantie de pouvoir battre Valentino Rossi n'était pas une si bonne idée. Ils ont donc décidé de mettre un terme à cette aventure, ce qui est assez juste. Ils sont avec nous depuis six ans. Ils ont été un superbe sponsor. Toutes les bonnes choses ont une fin", déclare Peter Clifford à Roadracing World.

Le retour de la marque autrichienne en catégorie reine se fait lors du Grand Prix des Etats-Unis 2005, sur le circuit de Laguna Seca. C'est sur les Suzuki de Kenny Roberts Jr et de John Hopkins que le "Taureau Rouge" s'affiche. Après cela, il faut attendre 2015 pour revoir la boisson énergisante sur le carénage d'une MotoGP. Elle conclut un accord avec l'équipe Repsol Honda à partir de 2015 et s'affiche sur le bas de la Honda RC213V jusqu'à la fin de l'année 2023.

Avec le départ de Marc Márquez chez Gresini Ducati lors de la saison 2024, l'entreprise de boissons énergisantes ne devrait plus être sur le carénage des motos japonaises.

 

KTM et Red Bull

Dani Pedrosa aux tests du MotoGP de Sepang en 2022

Dani Pedrosa aux tests du MotoGP de Sepang, 2022, Red Bull Content

 

La Red Bull MotoGP Rookies Cup

<En 2007, le duo autrichien KTM et Red Bull lancent un nouveau championnat : la Red Bull MotoGP Rookies Cup. Ce championnat est l'antichambre de la 125cc puis du Moto3 et est réservé aux pilotes âgés de 15 à 21 ans maximum. Le premier champion de ce championnat est le français Johann Zarco.

KTM et Red Bull en Moto3

KTM et Red Bull se lancent dans la petite catégorie en 2003. Premier podium la même année, première victoire en 2004, titre constructeur en 2005; la marque autrichienne quitte la 125cc en 2009. De son côté, Red Bull s'affiche sur les motos engagées par l'équipe d'Aki Ajo dès 2010.

L'arrivée du Moto3 en 2012 est l'occasion de faire réunir deux vieilles associations en une, à savoir l'équipe Ajo, le constructeur KTM et le sponsor Red Bull. Cette union est encore aujourd'hui active dans la petite catégorie.

 

KTM et Red Bull en Moto2

En 2005, KTM débute son aventure dans la catégorie intermédiaire du MotoGP (250cc à l'époque) avec Anthony West, qui prend la deuxième place de la première course du constructeur à Silverstone, en Grande-Bretagne. L'année suivante, le duo KTM - Red Bull s'impose en Moto2 avant de se retirer en 2008.

Après l'association en Moto3, c'est en Moto2 qu'on retrouve le trio Ajo - KTM - Red Bull, à partir de la saison 2017. Si le trio reste entier jusqu'en 2019, la marque autrichienne continue de soutenir l'équipe finlandaise dans l'antichambre du MotoGP.

 

KTM et Red Bull en MotoGP

L'aventure MotoGP avec KTM et Red Bull commence en 2016, lors du Grand Prix de Valencia. Mika Kallio aligne pour la première fois de son histoire la RC16 sur la grille de départ. Il abandonne sur un problème technique. Ce n'était pas les débuts de KTM en catégorie reine puisque la marque appartenant à Pierer Mobility AG a propulsé le Team Roberts en 2005.

En 2019, l'équipe française Tech3 abandonne son partenaire histoire qu'est Yamaha pour être propulsée par KTM. Par la même occasion, le team d'Hervé Poncharal bénéficie du sponsoring de la boisson énergisante.

Depuis, KTM a connu de nombreux succès. Brad Binder a débloqué le compteur à victoires lors de la course en République Tchèque 2020. Miguel Oliveira a offert à Tech3 sa première victoire deux courses plus tard.

 

On espère que cet article vu a plu. N'hésitez pas à consulter également notre article sur le top des pilotes les plus titrés de l'histoire du MotoGP si vous voulez en découvrir d'avantage.

V à tous.

Source image mise en avant : Red Bull Content Pool

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles à découvrir
Bécanerie - 265 rue du Grand Gigognan - ZI Courtine - 84000 Avignon - France
storechevron-upchevron-downmenu-circle