Comment nettoyer et entretenir son équipement de moto ?

21 avril 2020 • À la une, Actualités moto et 50cc, Conseils, Produits & équipements

Comment bien nettoyer son équipement moto

Les équipements que vous portez à moto possèdent des caractéristiques techniques particulières qui en font les meilleures protections lorsque vous roulez.

A (re)lire : La nouvelle homologation EPI/CE des équipements moto

N’étant pas des vêtements comme les autres, les équipements motards nécessitent un entretien adapté pour conserver leur confort et leur efficacité le plus longtemps possible.

Voici les quelques règles simples pour leur donner un bon coup de propre sans altérer leurs qualités techniques.

Laver son équipement moto textile

Pour un nettoyage en profondeur, vous pouvez bien sûr passer vos équipements textiles en machine. Nous vous conseillons de retirer les protections rigides présentes à l’intérieur des équipements (dorsale, épaules, coudes, hanches, genoux…).

Désolidarisez également les différentes doublures et fermez les zips ainsi que les rubans auto-agrippants de type scratch ou velcro pour éviter d’abîmer certaines parties plus fragiles du vêtement.

Voici les consignes simples à respecter pour un nettoyage au lave-linge :

  • N’utilisez JAMAIS de produits contenant de la javel ou des solvants, ni d’assouplissants.
  • Lavez les textiles séparément à 30 °C maximum en utilisant un programme délicat.
  • N’utilisez pas de sèche-linge ! Suspendez simplement vos textiles dans une pièce à température ambiante.
  • N’approchez jamais vos vêtements techniques de moto d’une source de chaleur intense et évitez une trop longue exposition au soleil.

Blousons et pantalons

Pour les équipements textiles imperméables, il existe des produits spécifiques, tel que le nettoyant Rev’it L.Cleaner, qui préservent les membranes et tissus respirants.

Si vous préférez nettoyer vos blousons et pantalons de moto à la main, utilisez une mousse nettoyante adaptée mais veillez à ne pas frotter une membrane technique.

Jeans de moto

jean moto Furygan ©La Bécanerie
Jean moto Furygan ©La Bécanerie

En plus des consignes mentionnées précédemment, nous vous recommandons de laver votre jean moto à l’envers et à une fréquence raisonnable.

Un lavage trop fréquent pourrait décolorer et user prématurément ses fibres qui assurent sa résistance à l’abrasion.

Vêtements de moto Gore-tex

Les équipements pourvus d’une membre GORE-TEX garantissent une excellente imperméabilité en échange d’un entretien facile mais régulier.

Idéalement, donnez un petit coup de propre à votre équipement après chaque utilisation avec un chiffon propre et de l’eau tiède. Cela permettra de désincruster la saleté de la surface du vêtement.

Attention à ne jamais frotter une membrane étanche et respirante.

Pour un nettoyage en profondeur, respectez les consignes de base mais optez pour un cycle à 40°C. Rincez abondamment et diminuez l’essorage pour éviter les plis.

Vous pouvez utiliser un sèche-linge à certaines conditions : choisissez un programme chaud et délicat. Le sèche-linge a pour effet de réactiver le traitement imperméabilisant mais n’excédez pas 20 minutes à partir du moment où le vêtement est sec.

Entretenir son équipement en cuir

blousons moto cuir Furygan ©La Bécanerie
Une belle collection de blousons moto en cuir Furygan ©La Bécanerie

Pour de nombreux motards, un équipement de moto en cuir c’est comme une seconde peau. Mais sans quelques soins adaptés, ce matériau naturel peut vite se dégrader, alors qu’il est facile de conserver un cuir de qualité de nombreuses années.

Ainsi, nous vous conseillons de nettoyer vos équipements en cuir très régulièrement.

Cependant, respectez scrupuleusement les règles ci-dessous pour prendre soin de votre équipement en cuir :

  • N’utilisez JAMAIS de produits contenant de la javel ou des solvants.
  • N’utilisez ni lave-linge ni de sèche-linge !
  • Frottez toujours doucement et délicatement, n’utilisez jamais de matériaux abrasifs (côté vert de l’éponge, brosse dure, etc.).
  • Evitez toute exposition directe au soleil ou à une source de chaleur.

Dans un premier temps, on retire doucement les insectes et autres saletés en surface avec une petite brosse souple (comme une brosse à dents par exemple). Puis passez simplement un chiffon doux propre humidifié à l’eau tiède pour éliminer les dernières traces et la poussière. Enfin, nourrissez et protégez le cuir avec une graisse ou un produit spécifique pour qu’il garde sa souplesse et sa brillance.

Si certains résidus d’insectes résistent, maintenez le chiffon humide dessus et laissez poser quelques instants. Ainsi ramollies, les dernières traces s’enlèveront facilement.

Si vos vêtements en cuir possèdent des doublures internes (imperméables, hiver…), vous pouvez passer celles-ci en machine. Reportez-vous aux conseils du paragraphe sur l’entretien des équipements textiles de cet article.

Stockez toujours vos équipements en cuir dans une pièce ou un dressing aéré. Ne les rangez pas dans des sacs ou des boîtes, qui favoriseraient l’apparition de moisissures.

Nettoyer ses gants de moto

Gants de moto ©La Bécanerie
Gants de moto ©La Bécanerie

Obligatoires à moto depuis 2016, les gants homologués se déclinent en une multitude de modèles différents, composés d’une très grande variété de matériaux.

Quelle que soit leur composition, ne les passez jamais au lave-linge, nettoyage à sec ou à haute pression ! Cela pourrait les endommager de manière irréversible.

Pour les entretenir correctement, reportez-vous au paragraphe Equipements textiles pour bien nettoyer les parties en cordura, stretch, mesh ou autre textile. Et au paragraphe Equipements en cuir ci-dessus pour apporter les meilleurs soins aux empiècements en cuir.

Si votre paire de gants possède des coques en plastique rigide, utilisez un chiffon humidifié à l’eau tiède pour enlever les traces et dépoussiérer.

Veillez à ce que vos gants soient bien secs avant de les stocker et ne les approchez jamais d’une source de chaleur pour accélérer le séchage. Evitez autant que possible de porter des gants en cuir non imperméables sous la pluie. Le cas échéant, laissez toujours sécher des gants en cuir mouillés à l’air libre, loin d’une source de chaleur qui rendrait le cuir raide et inconfortable.

Enfin, entreposez-les toujours dans un endroit sec et bien ventilé, à l’abri du soleil.

Nettoyer ses bottes et chaussures de moto

Bottes moto Icon 1000 Elsinore ©Ben Blake
Bottes moto Icon 1000 Elsinore ©Ben Blake

Si la majorité des bottes « sportives » sont constituées d’un cuir similaire aux blousons et de protections en plastique rigide, les baskets et chaussures adoptant un style plus urbain peuvent présenter un large éventail de matériaux. Chacun demandant un entretien adapté pour conserver sa qualité dans le temps. Tour d’horizon des matériaux les plus courants :

  • Cuir pleine fleur ou aniline : le meilleur du cuir, la partie la plus dense de la peau, ce cuir est très sensible à l’eau qu’il absorbe en formant une tâche sombre. A l’aide d’un applicateur doux (chiffon, éponge), utilisez une graisse ou un cirage adapté.
  • Cuir gras, pull-up ou ciré : dépoussiérez avec un chiffon sec, nettoyez en surface sans frotter trop fort avec un chiffon légèrement imbibé d’eau puis appliquez par mouvements circulaires une graisse pour cuir incolore ou cirage de couleur identique.
  • Suédine : utilisez uniquement une brosse dédiée au nettoyage de votre chaussure. La graisse ou le cirage sont à proscrire.
  • Nubuck : comme pour la suédine, n’utilisez jamais de graisse ou de cirage, uniquement une petite brosse. Vous pouvez éventuellement retirer les taches avec un peu de savon doux.

Attention, il ne faut pas utiliser d’imperméabilisant sur un équipement en cuir pleine fleur. En effet cela pourrait avoir comme conséquence de boucher les pores et annuler le pouvoir respirant de la botte.

Laissez sécher complètement vos bottes loin des rayons du soleil ou d’une source de chaleur, avant de les ranger dans un endroit sec et aéré.

Halte aux idées reçues

fausses idées reçues

Contrairement à ce que vous pouvez trouver dans les forums ou ailleurs sur le web, certaines fausses « astuces de grand-mère » peuvent réellement détériorer vos équipements.

  • Commençons par le lait nettoyant pour bébé. Il n’abîmera pas votre cuir mais sa composition est loin d’être assez riche pour constituer une hydratation et une protection suffisante. Son utilisation doit se limiter au dépannage du dernier recours. En revanche n’utilisez jamais de lait (à boire) car il est principalement constitué d’eau et l’eau tâche le cuir.
  • La pierre d’argile blanche, quant à elle, est abrasive et vous permettra seulement de râper toute la couche supérieure du cuir ou « fleur ».
  • Non, la paraffine et la cire de bougie ne sont pas faits pour imperméabiliser vos bottes ou vos blousons en cuir. Vous allez simplement étouffer le matériau et laisser des tâches indélébiles.
  • Enfin, votre peau de banane sera bien plus utile dans un composteur que recyclée en produit lustrant… Outre le temps passé à retirer tous les résidus coincés entre les coutures pour éviter les tâches, la peau de banane n’apporte en aucun cas au cuir les éléments qui le nourrissent correctement.

Depuis des dizaines d’années, les fabriquants ont développés des produits spécialement étudiés pour apporter à vos vêtements de protection le meilleur soin sans les abîmer. L’utilisation de recettes maison pourrait s’avérer catastrophique. C’est pourquoi nous vous recommandons de faire confiance à l’expérience des professionnels du secteur.

Maintenant vous avez toutes les clés pour garder votre panoplie du motard protégé comme neuve pendant de nombreuses années.

Longue vie à vous et à votre équipement moto !

blouson textile RST ©La Bécanerie
©La Bécanerie

One Response to Comment nettoyer et entretenir son équipement de moto ?

  1. […] simple nettoyage permet une inspections facile et rapide des éléments de sécurité et cela vous évitera un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »