Logo La Bécanerie

Tests, essais et comparatifs

Guides d'achatTests produitVoir tout
Nouveau
Top 10 des meilleurs Supermotard en 2024Lire l’article
À la une
Frein à disque ou V-brake ?Lire l’article
Nouveau
MotoGP: le futur règlement pour 2027Lire l’article
À la une
Découvrez le pilote motoGP Fabio QuartararoLire l’article
Nouveau
Comment entretenir ses bougies et son filtre à air motoLire l’article
À la une
Tuto méca : la vidange moto facileLire l’article
Nouveau
10 Tips pour rouler plus en sécurité à motoLire l’article
À la une
Comment nettoyer et entretenir son équipement de moto ?Lire l’article

Évènements

CoursesVoir tout
Nouveau
Les Road Race : histoire et courses mythiquesLire l’article
À la une
A la découverte du Tourist Trophy de l'île de ManLire l’article
Nouveau
Les numéros en MotoGP et leur significationLire l’article
À la une
7 applications pour un roadtrip moto réussiLire l’article
Menu
Logo La Bécanerie
- 10% sur tout l'univers 50cc !
Accueil » Les Road Race : histoire et courses mythiques

Les Road Race : histoire et courses mythiques

07/05/24
Aucun commentaire

La course sur route est une des plus vieilles disciplines en moto. La course la plus mythique reste le Tourist Trophy mais d'autres ont vu le jour par la suite.

Une course de route se déroule sur un parcours empruntant des routes publiques fermées à la circulation. Ce genre d'événements était une norme de la compétition dans le passé et est, aujourd'hui, exceptionnel, notamment dans les pays anglo-saxons.
Les courses sur route sont réputées pour leur dangerosité mais aussi les conditions extrêmes, où les pilotes frôlent le milieu urbain.

 

L'histoire des courses de Road Race

Freddie Frith TT 1938

Bien avant l'arrivée des circuits permanents, les différentes courses se déroulaient sur les routes, via un circuit fermé. La première course de sports mécaniques relie Paris à Rouen et s'est courue le 22 juillet 1894. Il faut attendre dix ans pour que la Fédération Internationale du Motocyclisme crée la coupe internationale des motos, dont la première course sur route a lieu en un an après à Dourdan.

 

Les courses clefs de Road Race

 

Le Tourist Trophy

IOMTT Tourist Trophy

La course la plus mythique et la plus populaire n'est autre que le Tourist Trophy. La course voit le jour en 1907 sur l'Île de Man, située en Mer d'Irlande. La première édition se déroule sur le St John's Short Course, un parcours de 25,447 kilomètres. A partir de 1911, le parcours du Tourist Trophy change. La boucle atteint 60 kilomètres et compte 264 virages, encore aujourd'hui empruntée lors des deux semaines de compétition annuelle.
Le Tourist Trophy a compté pour le Championnat du Monde Grand Prix Moto, à partir de 1949 jusqu'en 1976, année où les pilotes ont décidé de boycotter l'événement pour des raisons de sécurité.

 

Le Grand Prix d'Ulster

Grand Prix d'Ulster circuit de Dundrod

Le Grand Prix d'Ulster a longtemps été une course courue sur les routes publiques d'Irlande du Nord et longtemps été considéré comme la course la plus rapide sur route. La première édition a lieu en 1922, sur le Circuit de Clady, dans le comté d'Antrim, long de 26,501 kilomètres. Il déménage en 1953 sur le Circuit de Dundrod, fort de 25 virages et dont la longueur est de 11,91 kilomètres. La course s'arrête après l'édition 2019 et renaît l'instant d'une année pour célébrer le centenaire.

 

La North West 200

tracé de la North West 200

Enfin, la North West 200, qui doit son nom à sa localisation et à la distance à parcourir, voit le jour en 1929, se déroulant sur « Le Triangle ». Ce circuit est toujours utilisé et passe par les villes de Portstewart, Coleraine et Portrush, en Irlande du Nord. A partir de 1964, l'organisation de la course n'est plus assurée par le City of Derry & District Motor Club mais par le Coleraine & District Motor Club.

 

Les autres road race en Europe

Open Trophy de Chimay

Source image : Circuit de Chimay

Outre les trois plus grandes courses, il existe d'autres épreuves. En Belgique, il y a notamment l'Open Trophy de Chimay, course fondée en 1926 par Jules Buisseret, un passionné de sports mécaniques. Non loin, aux Pays-Bas, il y a l'IRCC Hengelo. Cette course se déroule sur le Varsselring, une piste spectaculaire avec des angles droits lents, mais aussi avec des virages et des combinaisons de virages fluides et rapides.

L'Allemagne a ses épreuves. On peut citer le Thüringer Motorsport Meeting Schleiz, qui se court sur le « Triangle de Schleiz ». Ce circuit est le plus ancien Outre-Rhin. Il est passé de 7,631 kilomètres en 1923 à 3,805 kilomètres aujourd'hui. Il y a également la Frohburg Road Race, situé en Saxe, non loin du Sachsenring, utilisé pour le Grand Prix d'Allemagne MotoGP.

En République Tchèque, il existe une course dont le nom est un hommage au plus grand pilote de l'après-guerre. Le circuit, surnommé « les 300 virages Gustav Havel d’Horice », se situe à quelques kilomètres de Prague.

Le tracé finlandais d'Imatra a son épreuve, l'Imatranajo IRCC. L'épreuve a vu le jour en 1962 et s'est couru jusqu'en 1986, avant de revenir en 2016, sur un circuit situé au centre de la ville, au bord de la rivière Vuoksi, dans un paysage pittoresque.

 

Des courses mortelles

Isle of Man TT 2015 saut d'une kawasaki zx10r

Source image: Wikimedia Commons

Courir sur des circuits dessinés dans les rues des différents lieux visités n'est pas sans risque. Le Tourist Trophy compte le plus grand nombre de décès, avec plus de 150 pilotes qui ont perdu la vie depuis la première édition. Le circuit utilisé pour cette mythique course ainsi que pour le Manx Grand Prix a fait à ce jour 269 morts.
Victor Surridge est le premier homme à perdre la vie sur l'Île de Man, lors de l'édition de 1911. Le dernier décès enregistré en 2023 est celui de Ian Bainbridge, lors du Manx Grand Prix. Ce circuit a été fatal pour quatre pilotes français : Serge Le Moal en 2004, Franck Petricola en 2014, César Canal et Olivier Lavorel en 2022.

Les autres courses ne comptent pas plus d'une vingtaine de décès. Cependant, le North West 200 a coûté la vie à Robert Dunlop, une des légendes de la course sur route.

 

Les plus grands pilotes de Road Race

 

La famille Dunlop

Quand on parle des courses sur route, on pense immédiatement à la famille Dunlop. Le plus populaire est William Joseph Dunlop, dit « Joey », le frère aîné de la famille, qui a marqué de son empreinte le Tourist Trophy ainsi que le Grand Prix d'Ulster. « Joey » est, à ce jour, le recordman de victoires pour la course sur l'Île de Man, avec 26 succès. Quant à la course irlandaise, il l'a remporté à 24 reprises. Il est décédé le 2 juillet 2000, lors d'une course à Tallinn.

Son frère, Stephen Robert Dunlop, père de Michael et William Dunlop, a couru à de nombreuses reprises le Tourist Trophy, où il a eu un accident en 1994, lorsque la roue arrière de sa Honda RC45 se brisa. Il a également participé au North West 200, qu'il a remporté à 15 reprises. C'est lors des qualifications de l'édition 2008 qu'il décède, suite à de graves blessures au niveau de la poitrine.

William Dunlop, fils aîné de Stephen Robert Dunlop, a remporté le Grand Prix d'Ulster à sept reprises et à quatre fois le North West 200, mais jamais le Tourist Trophy. Il perd la vie durant l'été 2018, lors des essais des Skerries 100 Road Races.

Son jeune frère Michael Dunlop suit les traces de son oncle puisqu'il compte à ce jour 25 victoires sur l'Île de Man. Il compte également cinq victoires sur le North West 200 et six succès au Grand Prix d'Ulster.

Michael Dunlop

Source image: Wikipedia

 

John McGuinness

Parmi les autres stars des courses sur route, on peut citer John McGuinness. Le pilote britannique a, à son compteur, 23 victoires en Tourist Trophy et six au North West 200. Alastair Seeley est justement la star de la course se déroulant sur le « Triangle ». Le pilote originaire d'Irlande du Nord est le recordman de victoires de cette course, avec 29 succès !

John McGuinness Isle Of Man TT

Source image: Wikipedia

Guy Martin

Probablement le pilote préféré du public en raison de son franc-parler et de sa personnalité bien trempée, Guy Martin, mécanicien poids-lourds de profession, est un des pilotes les plus talentueux même s'il n'a jamais remporté de course au TT. Guy Martin, qui a arrêté sa carrière en 2017, est un des grands pilotes anglais de courses sur route : pour sa première participation au Tourist Trophy, il bat le record des « Newcomers ». Il est également le pilote comptant le plus de podiums sans victoire (17).

Guy Martin

Du côté des pilotes français, on peut citer Julien Toniutti. Ce dernier est le pilote tricolore le plus rapide du Tourist Trophy, avec un tour record réalisé en 18,09 minutes . Il y a également Pierre-Yves Bian, le seul pilote français à être monté sur le podium du Tourist Trophy lors de l'édition 2023.

Julien Toniutti

Source image: Wikipedia

 

La Bécanerie, sponsor d'un pilote du TT

 

Pour sa première participation au TT, La Bécanerie accompagne Wayne Bourgeais. Grand habitué des road race et des courses d'endurance, Wayne a déjà participé 4 fois au Manx Grand Prix, antichambre du TT et étape obligatoire pour espérer se qualifier pour rouler auprès des légendes du Tourist Trophy. On lui souhaite tout le meilleur !

 

Source image de mise en avant: Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles à découvrir
Bécanerie - 265 rue du Grand Gigognan - ZI Courtine - 84000 Avignon - France
pencilstorechevron-upchevron-downmenu-circle