Logo La Bécanerie

Tests, essais et comparatifs

Guides d'achatTests produitVoir tout
Nouveau
Top 10 des meilleurs maxi-scooters en 2024Lire l’article
À la une
Frein à disque ou V-brake ?Lire l’article
Nouveau
Salon du 2 roues de Lyon : que retenir de l'édition 2024 ?Lire l’article
À la une
Découvrez le pilote motoGP Fabio QuartararoLire l’article
Nouveau
Comment transformer une enduro en supermotard ?Lire l’article
À la une
Tuto méca : la vidange moto facileLire l’article
Nouveau
10 Tips pour rouler plus en sécurité à motoLire l’article
À la une
Comment nettoyer et entretenir son équipement de moto ?Lire l’article

Évènements

CoursesVoir tout
Nouveau
VTT: le calendrier de la coupe du monde 2024Lire l’article
À la une
A la découverte du Tourist Trophy de l'île de ManLire l’article
Nouveau
Red Bull: d'une boisson énergisante au MotoGPLire l’article
À la une
7 applications pour un roadtrip moto réussiLire l’article
Menu
Logo La Bécanerie
Bons Plans 2 Roues
Accueil » L'histoire de Johann Zarco : la course pour la victoire

L'histoire de Johann Zarco : la course pour la victoire

histoire du pilote MotoGP Johann Zarco
07/04/23
Aucun commentaire

Johann Zarco, pilote de l'équipe Pramac Ducati, a rejoint le MotoGP en 2017, après avoir été couronné deux fois Champion du Monde de Moto2. Connu pour sa compétitivité, retour sur l'histoire du pilote français et sa course pour la victoire.

 

Johann Zarco, le parcours jusqu'en MotoGP

Les débuts d'un pilote né à Cannes

Johann Zarco voit le jour le 16 juillet 1990 à Cannes, dans les Alpes-Maritimes. Il est le dernier d'une fratrie de trois enfants. C'est à l'âge de neuf ans que le jeune Johann découvre la moto et plus particulièrement le motocross. Son père l'emmène de temps en temps sur le circuit Océane, non loin de Marineland. Rapidement, le loueur de la piste sent le potentiel du jeune pilote, pensant au début qu'il faisait régulièrement de la moto. C'est alors que ce premier guide le jeune Johann Zarco vers le moto-club de Cagnes-Sur-Mer, pour faire ses débuts sur l'asphalte.

En 2003, le jeune pilote français, qui "roulote", fait la rencontre de Laurent Fellon. Ancien pilote, l'homme va devenir le mentor de Johann et le guider vers le haut niveau de la compétition. La première décision de celui qui a porté jadis le numéro 5 est de faire faire des courses de Pocket-bike à son poulain, qui a déjà roulé en 50cc et 125cc. Il participe alors au championnat d'Italie avant d'être, l'année suivante, vice-champion d’Europe de Pocket-bike et un an plus tard, vice-Champion d’Europe en catégorie Senior Open.

 

Le premier titre de Johann Zarco

Âgé de 16 ans, Johann Zarco intègre un nouveau championnat lancé par la boisson énergisante Red Bull, la Red Bull MotoGP Rookies Cup. Désigné comme l'antichambre de la 125cc/Moto3, le pilote français s'illustre avec aisance. Sur le podium dès la première course, il s'impose lors de la deuxième manche, qui se court en Italie, sur le circuit du Mugello. Dominateur de la fin de saison, avec trois victoires remportées sur les circuits de Brno (République Tchèque), Estoril (Portugal) et Valencia (Espagne), Johann Zarco devient le premier champion de l'histoire de ce nouveau championnat, battant de 57 points Lorenzo Savadori, aujourd'hui pilote d'essai Aprilia en MotoGP.

Johann Zarco Red Bull MotoGP Rookies Cup

Johann Zarco à la Red Bull MotoGP Rookies Cup, 2007. Source : MotoGP

En 2008, le pilote mélomane rentre à la Red Bull Academy. Mais pour des raisons inconnues, il quitte la compétition en cours d'année, avant d'accepter une invitation à participer à deux courses du championnat d'Italie avec le team Gabrielli, qu'il gagne.

 

Johann Zarco arrive en 125

En 2009, Johann Zarco rejoint la grille du Championnat du Monde 125cc. Pilote de l'équipe WTR San Marino Team, propulsée par Aprilia, le pilote cannois réussit quelques prouesses. Après deux saisons avec l'équipe saint-marinaise, il quitte Aprilia pour rejoindre l'équipe Ajo et Derbi, où il remplace un certain Marc Márquez. Il en profite pour abandonner le 14 pour prendre le 5, ce numéro avec lequel a couru l'homme qui partage sa vie sportive, Laurent Fellon. Johann Zarco remporte sa seule course en petite catégorie lors du Grand Prix du Japon 2011 et termine vice-Champion du Monde, derrière Nicolás Terol.

Johann Zarco WTR San Marino Team

Johann Zarco, pilote de l'équipe WTR San Marino Team, 2010. Source : Wikipedia

 

Johann Zarco, le passage en Moto2 en 2012

Le pilote français monte en Moto2 lors de la saison 2012, où il roule pour Motobi. Sa première année dans la catégorie intermédiaire se conclut par une 10e place au Championnat du Monde et il est titré meilleur rookie de la saison. Il rejoint IodaRacing et Suter l'année suivante. Avec deux podiums à son palmarès, lors des Grands Prix d'Italie et de Valencia, il termine à la 9e place du classement des pilotes. Nouvelle saison et nouvelle équipe pour le pilote français, qui reste avec le constructeur Suter. Avec l'équipe aux couleurs de Caterham et AirAsia, il monte sur quatre podiums et finit aux portes du top 5.

L'année 2015 marque le retour de l'association entre Aki Ajo et Johann Zarco, qui avait impressionnée lors de sa dernière saison en catégorie inférieure. Avec le châssis Kalex, le pilote français réalise un véritable hold-up. Il monte sur 14 podiums, remportant 8 Grands Prix. La saison suivante, fort de 7 victoires, il remporte son second titre en Moto2. Il reste, à ce jour, le seul pilote français à avoir remporté deux titres de Champion du Monde Moto2.

johann zarco 2015

Johann Zarco chez Ajo Motorsport au Grand Prix d'Assen (Pays-Bas, 2015) . Source : MotoGP

 

Johann Zarco, le numéro 5 en MotoGP

Les débuts avec l'équipe Tech3 et Yamaha

Fort de ses deux titres acquis en Moto2, le porteur du numéro 5 monte dans la catégorie reine en 2017. Il suit les traces d'Olivier Jacque, en rejoignant la structure française d'Hervé Poncharal. Pour sa première course, qui se court au Qatar, il s'illustre au guidon de sa Yamaha, en menant quelques tours. Il monte sur son premier podium à l'occasion du Grand Prix de France au Man où il obtient la 2ème place, course qu'il a pourtant menée pendant quelques tours. Il termine 6e de son premier Championnat du Monde en MotoGP cette année, derrière les deux pilotes officiels Honda et Yamaha ainsi que le pilote Ducati Andrea Dovizioso.

Johann Zarco Tech3

Johann Zarco chez Tech3, 2017

En 2018, Johann Zarco connaît la même saison, avec 3 podiums. Il annonce son arrivée chez l'écurie Red Bull KTM Factory Racing juste avant le Grand Prix d'Espagne et quelques semaines seulement après l'annonce de Tech3 qui déclare arrêter sa collaboration avec Yamaha pour rejoindre le constructeur autrichien.

 

Johann Zarco, de l'impasse KTM au renouveau Ducati

En 2019, Johann Zarco devient pilote d'usine. Il roule avec KTM, dont les performances sont en deçà de celle des principaux constructeurs que sont Honda, Yamaha ou encore Ducati. Durant les premières courses, il ne parvient pas à accrocher mieux qu'une 10e place et est dominé par son coéquipier Pol Eespargaró. Le pilote français et le constructeur autrichien annoncent alors leur séparation pour la fin de saison, malgré un contrat de deux saisons, lors du week-end en Autriche. Cette rupture a lieu finalement plus tôt, puisque les deux parties se quittent après le Grand Prix de Saint-Marin en septembre 2019.

Plus tard, Johann Zarco expliquera n'avoir "aucun regret" sur son arrivée au sein du constructeur autrichien mais affirme "que signer avec KTM n’était pas mon choix. Mon ex-manager a fait pression pour ce transfert. Je lui faisais beaucoup confiance. Cette forte confiance a conduit à une décision hâtive."

Johann Zarco Red Bull KTM Factory Racing

Johann Zarco chez Red Bull KTM Factory Racing, 2019

Bien qu'il croit sa saison terminée, il est appelé par Lucio Cecchinello pour remplacer Takaaki Nakagami, qui s'est fait opérer de l'épaule. Il pilote la LCR Honda pour les trois dernières courses de la saison.

Au lendemain de la dernière course de la saison, le pilote français reçoit un appel de Ducati. Déjà lié au guidon de l'équipe Avintia, qu'il ne voulait pas, il signe finalement avec la structure espagnole pour la saison 2020, prenant la place de Karel Abraham. Une pole position, un podium et Johann Zarco se retrouve propulsé au sein de l'équipe satellite Pramac Racing dès la saison suivante. Après le Grand Prix d'Argentine, l'association est montée à 8 reprises sur un podium, avec le titre de meilleur pilote indépendant de la saison 2021.

 

Johann Zarco en 2022

En 2022, Johann Zarco, toujours engagé avec l'équipe Pramac Ducati, a partagé ses quatre podiums avec le Champion du Monde 2021 Fabio Quartararo. Il finit à la 8e place du Championnat du Monde MotoGP, avec 166 points. Mais cette performance ne convient pas au pilote français.

"La huitième place n’est pas un grand plaisir pour tout mon investissement cette saison. Mais c’est comme ça, le niveau est élevé. Les résultats ne sont pas aussi bons qu’ils pourraient l’être", expliquait-il après la saison au média allemand Motorsport-Total.

Johann Zarco Ducati Pramac

Johann Zarco chez Ducati Pramac, 2022

 

Johann Zarco, à quand la première victoire ?

Si Johann Zarco a connu la pole position et le podium en catégorie reine, il lui manque la victoire. Le pilote français a raté à trois reprises la première place. La première fois était lors du Grand Prix de Valencia 2017, perdant face à Dani Pedrosa pour 0"337. La deuxième fois a lieu lors du Grand Prix d'Argentine 2018, où il échoue à 0"251 de Cal Crutchlow. L'autre fois est sur le circuit de Catalogne en 2021, course remportée par Miguel Oliveira pour 0"175.

"Je pense qu’il a absolument les compétences pour gagner non seulement une course, mais plusieurs courses. Il a du talent. Il l’a montré en début de saison l’an dernier", déclare Gino Borsoi, son team manager.

Pour David Dumain, journaliste et ancien commentateur du MotoGP sur Canal+ entre 2019 et 2021, Johann Zarco souffre d'un manque de confiance en lui.

"Johann Zarco semble avoir un léger manque de confiance en lui qui suffit à lui faire manquer ses départs, et l’empêche d’apporter la dernière pierre à son édifice", déclarait-il à France Racing.

 

Quelle saison pour Johann Zarco en 2023 ?

En 2023, Johann Zarco dispose d'une Ducati Desmosedici GP23, la même que les deux pilotes d'usine Ducati Francesco Bagnaia et Enea Bastianini. La moto italienne s'avère être la machine à battre. L'an passé, elle a raflé le titre des pilotes avec Francesco Bagnaia, le titre des équipes avec l'usine, le titre des constructeurs, le titre de meilleur pilote indépendant avec le pilote Gresini Enea Bastianini et le titre de meilleur rookie avec Marco Bezzecchi.

Cette saison, deux versions sont en piste, à savoir celle de 2023 et celle de l'an passé, qui est utilisée par les équipes Gresini et VR46. En tête de l'ensemble des journées d'essais officiels, les premières courses ont été à l'avantage de Ducati, qui a remporté deux Grands Prix (Portugal avec Francesco Bagnaia et Argentine avec Marco Bezzecchi) et une Sprint (Portugal avec Francesco Bagnaia).

A la fin de l'année 2022, Johann Zarco a également changé son entourage, en se séparant de Jean-Michel Bayle, son coach en 2022, et de Romain Guillot, son préparateur physique. Le pilote français a expliqué "avoir besoin de prendre des décisions pour travailler différemment". Son objectif en 2023 : "kiffer", en n'oubliant pas l'objectif de gagner sa première course en MotoGP.

Zarco a donc toutes les chances cette année de rafler la 1er place du podium sur les différentes courses programmées de la saison, et même de se hisser à la tête du championnat ! On lui souhaite en tout cas le meilleur pour cette année, qui s'annonce pour l'instant sous les meilleurs auspices.

 

Le palmarès de Johann Zarco

  • 2007 : champion de la Red Bull Rookies Cup
  • 2009 : 20e du Championnat du Monde 125cc
  • 2010 : 11e du Championnat du Monde 125cc
  • 2011 : Vice-Champion du Monde 125cc avec une victoire
  • 2012 : 10e du Championnat du Monde Moto2
  • 2013 : 9e du Championnat du Monde Moto2
  • 2014 : 6e du Championnat du Monde Moto2
  • 2015 : Champion du Monde Moto2 avec 8 victoires
  • 2016 : Champion du Monde Moto2 avec 7 victoires
  • 2017 : 6e du Championnat du Monde MotoGP avec Tech3 Yamaha
  • 2018 : 6e du Championnat du Monde MotoGP avec Tech3 Yamaha
  • 2019 : 18e du Championnat du Monde MotoGP avec KTM et LCR Honda
  • 2020 : 13e du Championnat du Monde MotoGP avec Avintia Ducati
  • 2021 : 5e du Championnat du Monde MotoGP avec Pramac Ducati
  • 2022 : 8e du Championnat du Monde MotoGP avec Pramac Ducati
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles à découvrir
Bécanerie - 265 rue du Grand Gigognan - ZI Courtine - 84000 Avignon - France
storechevron-upchevron-downmenu-circle