Quels sont les outils essentiels pour débuter la mécanique moto ?

13 décembre 2018 • Conseils

Bien s'outiller pour réparer et entretenir sa moto

Bien s’outiller pour réparer et entretenir sa moto : par où commencer ?

Beaucoup de motards réalisent leur mécanique seuls car cela comporte plusieurs avantages.

Premièrement, vous économisez le coût de la main d’oeuvre, et peut-être même une partie du prix des pièces et consommables (si vous les achetez moins cher sur La Bécanerie ;). Ensuite, cela vous permet de mieux connaître votre moto, son fonctionnement et ses réactions. Cela peut même vous éviter la dépanneuse si vous rencontrez un jour une panne sur la route. Même si on ne vous le souhaite pas…

Alors pourquoi pas vous ?

Si vous ne savez pas par où commencer, cet article est fait pour vous aider !

« Les bons outils font les bons ouvriers« 

Le domaine de la mécanique moto n’échappe pas à ce proverbe bien connu. Alors qu’un mécanicien professionnel aura probablement à sa disposition pour des milliers d’euros d’outils, quelques dizaines d’euros suffisent pour constituer une trousse à outils moto avec l’essentiel.

Pour effectuer l’entretien courant et quelques réparations simples sur votre moto, nul besoin d’investir dans de l’outillage coûteux. Cependant, encore faut-il savoir quels outils acheter et comment les choisir.

Pour vous aider à constituer un kit de base pour la mécanique moto, voici quelques indications et conseils.

L’outillage basique indispensable en mécanique moto

Outillage basique pour de la mécanique moto

La trousse à outils minimale pour les débutants en mécanique moto comprend immanquablement l’outillage à main de base. Et on y trouve en premier lieu ces élements :

  • Tournevis
  • Clés à 6 pans (Allen ou BTR)
  • Clés à douilles

 

L'astuce de La Bécanerie

Normalement, chaque moto est vendue avec une mini trousse à outils rangée sous la selle.
Dedans, vous trouvez quelques outils qui vous permettent de réaliser déjà divers opérations mécaniques telles
que desserrer une bonne partie des vis et écrous de la moto ou régler la suspension arrière.
Faites l'inventaire des outils dont vous disposez et repérez à quoi ils servent.
Cela vous fera toujours ça de moins à acheter !

Comment choisir un tournevis ?

De nombreuses pièces sur une moto nécessitent l’utilisation d’un tournevis pour le démontage. C’est pourquoi il faut veillez à choisir un tournevis de qualité car l’usure peut rapidement le rendre inutilisable. En effet, l’utilisation d’un tournevis cruciforme dont la pointe est arrondie endommagera rapidement les vis.

Certains tournevis offrent la possibilité de changer d’embout en gardant le même outil. Cela permet de s’équiper d’un kit de différents embouts, moins encombrant et plus économique que l’achat de plusieurs outils différents.

Pour aller plus loin, un mécanicien moto pourra s’équiper d’un tournevis à frapper. Cet outil apporte une force de rotation et d’impact supplémentaire, qui peut s’avérer utile, par exemple, sur les vis du carter du moteur.

Quel tournevis pour la mécanique moto ?

Clés Allen ou BTR

Ces clés à 6 pans, aussi appelées clés Allen ou clés BTR, ont généralement la forme d’un « L » avec deux extrémités utilisables. Cette forme permet de choisir le côté le plus adapté en fonction de la place dont vous disposez pour tourner la clé.

Elles servent à manœuvrer vis, têtes de boulons ou toute pièce de forme hexagonale creuse. Vous en trouverez souvent de différentes tailles, rassemblées pour former un jeu.

Clés à douilles

Beaucoup de mécaniciens ont remplacé les clés plates par des clés à douilles et à cliquet pour faciliter le démontage et le remontage des petits éléments. Plus besoin de replacer la clé à chaque tour de vis.

De plus, les clés à douilles, comme les tournevis à embouts, permettent d’avoir un grand nombre de douilles différentes à portée de main. Enfin, certaines possèdent des articulations qui facilitent l’accès aux endroits difficiles.

Les clés pour réparer sa moto

La caisse à outils

Pour débuter il n’y a pas besoin de beaucoup d’outils et ils ne prennent pas beaucoup de place. En revanche, il vous faudra quand même de quoi les ranger pour les retrouver facilement.

Gardez en tête que votre collection d’outils risque de s’agrandir au fil du temps. Choisissez donc une boîte à outils pas trop grande mais qui pourrait s’accessoiriser de compartiments additionnels si besoin.

La servante, commode à tiroirs roulante, représente souvent le graal des passionnés de mécanique. Systématiquement présente dans les garages, elle permet de ranger facilement une grande quantité d’outils. Si votre budget vous permet d’investir, vérifiez bien la qualité des glissières de tiroir ainsi que celle des roues.

Quel rapport qualité/prix pour vos outils ?

Rapport qualité-prix pour ses outils

La qualité des outils fait partie des questions importes à se poser au moment de faire votre choix. Le prix à mettre dépend de l’utilisation que vous comptez en faire.

Par exemple, une clé pour des vis ou écrous présents sur beaucoup de pièces et compatible avec de nombreuses motos subira une utilisation intensive. Ainsi, pour éviter une usure trop rapide, cet outil devra être de bonne qualité. A l’inverse, un outil dont vous avez besoin de manière occasionnelle n’a pas besoin de présenter autant de résistance.

Malgré tout, soyez vigilant. Un prix vraiment trop bas (comme sur les sites Aliexpress ou Wish) peut cacher une solidité douteuse ou un mauvais emboîtement des accessoires, entre autres.

Au-delà des outils de base

Si vous commencez à vous sentir limité avec vos outils de base, c’est que vous avez bien progressé en mécanique. Bravo !

Alors, il est peut-être temps d’investir dans du matériel plus élaboré. On pense notamment aux outils automatiques ou aux compresseurs.

Outillage électrique ou motorisé

Outre le fer à souder, vous aurez certainement pensé à la perceuse/visseuse électrique, l’un des essentiels du mécanicien moto. Si les anciennes générations se branchent sur secteur, on trouve maintenant de très nombreux outils électroportatifs à piles ou batterie.

Pensez à vérifier la puissance mais également l’autonomie annoncée et la durée de charge.

Compresseur et outils pneumatiques

Outil pneumatique : le compresseur

La soufflette et la visseuse à percussion font partie des outils pneumatiques les plus connus et les plus utilisés. Très pratiques, ils nécessitent tout de même l’achat d’un compresseur, matériel relativement onéreux, encombrant et parfois bruyant.

Pour un usage amateur, une bombe à air comprimé, comme celle utilisée pour nettoyer les claviers d’ordinateur, remplacera avantageusement la soufflette.

La visseuse à percussion vous permettra, quant à elle, de venir à bout des écrous serrés à couple élevé et ainsi passer à un niveau supérieur pour les travaux mécaniques.

En résumé, les débutants en mécanique moto souhaitant réaliser l’entretien de base peuvent facilement se constituer une trousse à outils à faible coût. Ces outils essentiels vous permettront d’accomplir la plupart des tâches courantes. Libre à vous de compléter votre équipement à mesure que vous progressez.

Vous n’avez donc plus d’excuse pour ne pas entretenir votre moto avec soin !

Et si vous avez besoin d’aide pour certaines tâches, consultez nos guides et tutos. Alors, on s’y met ?

Outils dans un atelier mécanique


 

One Response to Quels sont les outils essentiels pour débuter la mécanique moto ?

  1. […] Nous allons vous guider pas à pas pour réaliser un check-up facile et indispensable avant de remonter sur la moto. Pas besoin d’avoir une grande expérience en mécanique pour ces manipulations. Tous les débutants pourront s’en sortir avec quelques outils de base. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »