Test de MOTOGP19 sur PS4 par Talons & Guidon

25 juillet 2019 • À la une, Actualités moto et 50cc, Compétition, Jeux vidéo, MotoGP

Article rédigé par notre partenaire Alyson, du blog Talons & Guidon.

Voici aujourd’hui presque 45 jours que j’ai la jambe dans le plâtre… J’ai du louper quelques roulages, donner quelques uns de mes événements à mes copines et clairement : JE SUIS EN MANQUE DE MOTO !

Pas évident d’allumer son téléphone et de voir toutes les publications de mes amis qui roulent quand moi je suis coincée dans mon canapé… Mais heureusement, mon partenaire La Bécanerie m’a annoncé une bonne nouvelle il y a quelques jours : la possibilité de m’entraîner sur des machines de MotoGP et partir à la rencontre de pilotes légendaires… Mais en virtuel !

Evidemment, je parle du test du jeu vidéo MotoGP19 sur PlayStation 4 !

Présentation du jeu

MotoGP19 est un jeu de type simulation de course à moto. Les joueurs peuvent choisir de s’affronter sur les circuits célèbres du monde entier, ou alors d’incarner leur pilote favoris.

Pour remporter une course, voire même le championnat, il ne faut pas se contenter d’être un bon pilote. En effet, vous devrez apprendre à gérer l’état des pneus, adapter vos réglages ainsi que l’aérodynamisme, etc.

Ce qu’il faut savoir, c’est que je n’ai clairement pas l’habitude de jouer aux jeux vidéos, on m’a même prêté la PS4 pour l’occasion !

Je ne vais donc peut être pas pouvoir comparer avec les précédents, ni vous sortir des mots de Geek car je n’y connais pas grand chose… Mais ayant pratiqué la piste et même la compétition cette année, je vais vous livrer mon impression de « pilote moto » quant au fait d’y jouer !

Graphisme

En premier lieu, je trouve que le réalisme offre un très bon moyen d’apprendre un circuit quand on ne le connait pas.

Si pendant la trêve hivernale je prenais le temps de m’entrainer sur mes circuits de course, je devrai sûrement moins revoir mes trajectoires en tout début de saison 😏.

Le circuit est vraiment bien réalisé, le soucis du détail est là avec chaque vibreur et point de corde bien dessiné. La moto est également bien représentée et fidèle au modèle que nous pouvons trouver en concession.

Le détail est même poussé jusqu’à la chute ! On peut le voir ci-dessous sur le carénage après mes différentes non-performances 😂

Des dégâts bien réels dans MotoGP19
Des dégâts bien réels dans MotoGP19 !

Ça ressemble quelque part à ma CBR actuelle !

Le modélisme est vraiment bien représenté jusque dans le public où l’on distingue les drapeaux aux couleurs des différents pilotes favoris.

De plus, pour être encore plus précis, vous pourrez modifier le niveau de flou et l’impression de vitesse.

Choix du pilote et du circuit

On arrive au moment que j’adore parce que ça me rappelle un célèbre jeu vidéo un peu girly ou l’on pouvait construire sa maison, faire son personnage, le faire vivre… Vous voyez de quoi je parle ?!

Bon revenons à nos motos. Je fais défiler les personnages et je trouve une pilote féminine en Yamaha !

Génial ! Ils ont pensé à nous même s’il n’y en a pas beaucoup, c’est déjà ça !

pilote féminine dans le jeu vidéo MotoGP19
Pilote féminine dans MotoGP19

Il est possible de choisir les cheveux, la forme du visage, l’âge, la nationalité et le surnom.

Au dela des pilotes, la personnalisation est poussée jusqu’à l’équipement avec le casque, les bottes, les gants et évidemment la combinaison ! Et vous savez quoi ? Si vous aimez le fait d’être unique, vous avez même la possibilité de créer la peinture de votre casque ! Si avec ça vous n’avez pas la classe… 😎

Pour ma part, même si cette pilote féminine aux cheveux violets m’a l’air très sympathique, j’ai décidé de prendre mon « Chouchou » pour me lancer dans ce premier week-end de compétition, avec tout son attirail officiel.

Pour débuter, il est impossible de prendre un autre circuit que le Mugello car les autres sont bloqués. Il va falloir faire mes premiers tours de roues, ou plutôt de manettes, sur un circuit que je ne connais pas encore.

Ce sera l’occasion de l’apprendre et de me donner encore plus envie d’y aller !

Marquez au Mugello
Marc Marquez au Mugello

Il est également possible de choisir différentes aides au pilotage et des options de course. C’est parti pour le week-end de course !

Mode de jeu et Contenu

Au niveau des modes de jeu, voici les différentes propositions qui s’offrent à vous :

  • Un mode contre-la-montre
  • Un mode championnat
  • Un mode Grand Prix qui permet de prendre le départ d’une course uniquement en choisissant les essais / qualifs / warm-up de notre choix !

De quoi avoir l’impression de vivre une saison dans la peau de son champion préféré.

Vous avez la possibilité d’interagir avec vos mécaniciens via un système de question/réponse et aussi de choisir la gomme avant et arrière qu’il vous faut. L’état et l’usure de vos pneus seront visibles en live pendant la course, en bas à droite de votre écran.

Je vous avoue cependant être assez déçue sur un point : pas de mise en avant des commissaires de piste… C’est vrai, ils sont tellement présents pour nous et bénévolement toute l’année, c’est un peu dommage.

Gameplay

Il est donc l’heure de prendre en main les manettes pour de vrai. Dommage pour moi… Pas de mode automatique ! Pourtant pratique pour se concentrer uniquement sur la trajectoire au début.

Je teste donc un peu tous les boutons afin de comprendre où accélérer et comment freiner (on ne se moque pas SVP !). Après quelques tours et visites des bacs à gravier, je découvre une sensation plutôt plaisante avec une jouabilité qui est excellente

Je retrouve très vite des sensations d’actions similaires à celles que je dois réaliser dans mon pilotage habituel.

Je m’explique. Même si le mode « facile » rend le freinage automatique, des que j’accélère trop tôt ou trop fort, la chute est inévitable et correspond à l’action faite… Perdre l’avant, l’arrière, faire un high-side… les chutes étaient vraiment cohérentes.

Talons & Guidon, La Bécanerie et MotoGP19
Pas facile de piloter la Honda n°93…

Pour les novices, les trajectoires sont indiquées :

  • Bleu : Accelération
  • Orange : Phase de freinage
  • Rouge : On lâche le frein et on rentre dans son virage

Facile à comprendre, moins facile à faire lorsque l’on débute !

Le son fait lui aussi son effet et nous donne presque l’impression d’avoir réellement la tête dans le casque.

trajectoires - MotoGP19
Rembobiner c’est tricher ?

ANNA : le must de l’intelligence artificielle

Enfin, mes amis présents lors de quelques courses, m’ont expliqué que si le jeu était aussi réaliste, c’était grâce à son système « ANNA ». C’est LA grosse nouveauté de la version 2019.

« Une intelligence artificielle consciente de son environnement et des conséquences de ses actions« .

En clair, on se retrouve face à des adversaires plus intelligents et plus rapides qui sont capables d’exploiter nos erreurs. Rien que ça !

Mon avis

J’ai aimé :

  • Les différentes difficultés proposées (surtout le mode facile 😂)
  • Le Gameplay efficace
  • Le choix des pilotes (les anciens et mythiques, comme les nouveaux)
  • Présence de toutes catégories de motos, même la MotoE !

J’ai moins aimé :

  • L’absence d’essai, de démo
  • Tout ce qui est bloqué à l’accès avant quelques longues heures de jeu

Infos pratiques

Jeu disponible sur Playstation 4, Xbox One et depuis peu sur Nintendo Switch pour 69,99 €.

Et sur PC au prix de 39,99 €.

Site officiel : motogpvideogame.com/

Merci à La Bécanerie et Bandai Namco, le distributeur France du jeu, pour cette opportunité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »