10 motardes célèbres, entrées dans l’histoire

15 mai 2019 • À la une, Actualités moto et 50cc, Compétition, Courses sur route, Dakar, Motocross, Pour les motardes, Vitesse/endurance, WSBK/FSBK

Dans le milieu largement masculin de la moto, de nombreuses femmes ont bravé les préjugés, exercé leur passion et imposé leur talent à travers le monde.

Impossible de les citer toutes, et même si le choix fut difficile, nous avons décidé de vous en présenter 10, dans l’ordre chronologique. Ces motardes exceptionnelles se sont illustrées, chacune dans leur domaine, et ont marqué plusieurs générations de motard(e)s.

Anne-France Dautheville, le tour du monde à moto

Anne-France Dautheville, née en France en 1944 puis diplômée à la Sorbone, achète sa première mobylette en 1968 et se découvre une passion pour les deux-roues. En 1972, elle est la seule femme à prendre le départ du premier Raid Orion, mais de retour en France elle est très affectée par diverses rumeurs remettant en doute sa performance. Alors, elle décide de repartir !

Ainsi, en 1973 elle devient la première femme à réaliser le tour du monde à moto au guidon de sa Kawasaki 100 cm3, dont elle fera le récit dans son livre « Et j’ai suivi le vent« . Par la suite elle réalisa trois autres grands voyages en 1975 (l’Australie en BMW 750 cm3), 1978 (encore l’Australie mais en BMW 800 cm3) et 1981 (Amérique latine en Honda 250).

Si Anne-France Dautheville fut la première, d’autres pionnières se sont lancées à leur tour dans l’aventure. Comme par exemple Elspeth Beard, première motarde anglaise à réaliser le tour de monde en 1982.

Jutta Kleinschmit, le Dakar en auto et moto

Jutta Kleinschmidt - Dakar 1992
Jutta Kleinschmidt – Dakar 1992

Cette pilote allemande née en 1962 totalise 7 participations au Dakar entre 1988 et 2007. Elle commence par la moto et remporte le Trophée féminin en 1992 dès sa seconde participation, en terminant à la 23e place.

En 1997 elle passe sur quatre roues et devient la première femme à remporter une étape du Dakar. Puis, en 2001, Jutta Kleinschmit gagne le rallye et est restée depuis la seule femme à avoir remporté le Dakar.

A (re)lire : Les femmes qui ont marqué l’histoire moto du Dakar

Taru Rinne, première femme à marquer des points en Grand Prix moto

La pilote finlandaise Taru Rinne, née en 1968, est reconnue comme la première femme à avoir marqué des points en Grands Prix moto. Après une première carrière prometteuse en karting, elle commence les courses de vitesse moto en 1988. Et la même année, elle remporte ses premiers points en 125cc lors du Grand Prix de France sur le circuit Paul Ricard. L’année suivante elle réalise son meilleur résultat avec une 7e place à l’issue du Grand Prix d’Allemagne à Hockenheim après avoir mené la course pendant quelques tours. Elle met fin à sa carrière de haut niveau en 1990 après un grave accident.

Maria Costello, à fond sur l’île de Man

Maria Costello ©Steve Babb Photography
©Steve Babb Photography

Maria Costello est une pilote de moto sur route britannique née en 1973. Et l’histoire se souvient d’elle comme la première femme pilote à être montée sur un podium de l’Ile de Man en solo (Manx Grand Prix 2005 catégorie Ultra Lightweight).

Elle est également entrée dans le livre Guinness des records pour avoir été en 2004 la femme la plus rapide sur le circuit du Tourist Trophy de l’île de Man, avec une vitesse moyenne de 114.73 mph (environ 184,64km/h), jusqu’à ce que Jenny Tinmouth batte le record au TT 2009.

Stefy Bau, le motocross dans la peau

Stefy Bau ©Marco Balsarini
Stefy Bau ©Marco Balsarini

Stefy Bau est une pilote italienne née en 1977. Elle termine sa toute première course de moto en 3e position à tout juste 6 ans et à 14 ans elle remporte son premier Championnat d’Italie de Motocross féminin. Elle décrochera 7 titres entre 1991 et 1998. L’année suivante elle devient la première femme à remporter toutes les courses du Championnat de Motocross féminin américain WMA. Elle remporte 5 fois le Championnat National de Motocross américain et 3 fois le Championnat de Monde féminin de Motocross. Par la suite, elle devient la première femme à participer au Championnat du Monde MX2 aux côtés des hommes.

Cependant, en 2005 elle est contrainte d’arrêter sa carrière suite à une grave blessure et prend la direction du Championnat du Monde de Motocross féminin au sein de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM). A noter que Stefy Bau est également la première femme pilote de motocross à figurer dans deux jeux vidéo (Supercross 2000 et Freekstyle) et à être invitée à un talk-show télévisé (Californie).

Ludivine Puy, championne tous terrains

Ludivine Puy - Dakar 2005
Ludivine Puy – Dakar 2005

Ludivine Puy naît en 1983 et participe à ses premières courses moto à seulement quatre ans ! La Française totalise de nombreuses victoires et grimpe rapidement les échelons parmi les garçons, jusqu’au niveau mondial. Gardien de la Paix de profession, Ludivine collectionne les titres : trois fois Championne de France d’Enduro (2005, 2006 et 2007), Championne d’Europe d’enduro (2007), double championne de monde d’enduro (2010 et 2011) et deux fois vainqueur féminine du Dakar (2005 et 2007). Enfin, elle met un terme à sa carrière sur blessure en 2012 rejoint la FIM en 2015 en qualité d’experte de la Coupe du Monde FIM d’Enduro Féminin.

Laia Sanz, reine du désert

Laia Sanz - Dakar 2015
Laia Sanz – 9e du Dakar 2015

Le palmarès de la pilote espagnole est l’un des plus impressionnants parmi les femmes pilotes de moto. Née en 1985, elle participe à sa première course à 7 ans et s’en suivront d’innombrables victoires dans différentes disciplines.

  • 13 titres de Championne du Monde de trial féminin
  • 10 titres de Championne d’Europe de trial féminin
  • 2 titres de Championne du Monde d’enduro féminin (2012 et 2013)
  • trois médailles d’or et une médaille d’argent aux X-Games
  • 6 victoires sur le X-Trial des Nations

Sans oublier ses 9 participations consécutives au Dakar depuis 2011, toutes achevées et couronnées de 9 Trophées féminins. Enfin, en 2015 elle termine 9e du classement général, ce qui fait d’elle la meilleure féminine absolue sur le Dakar!

Livia Lancelot, double championne du monde de motocross

Livia Lancelot, double championne du monde de motocross en reconversion
Livia Lancelot, double championne du monde de motocross

Née en 1988, la jeune Livia ne tarde pas à démontrer un vrai talent au guidon d’une motocross. Ainsi, elle écrit l’histoire en étant la première Championne du Monde de Motocross française de la catégorie féminine (MXW). Elle réitère l’exploit huit ans plus tard en 2016, et remporte l’année suivante un 7e titre de championne de France et un titre de vice Championne du Monde de Motocross.

En 2018 elle met un terme à sa carrière de pilote à tout juste 30 ans et monte son team en MX2, devenant la première femme pilote et team-manager dans le milieu motocycliste.

Sarah Lezito, le stunt au féminin

sarah lezito

Sarah Lezito est née en 1992 et commence à faire des acrobaties sur sa moto dès l’âge de 13 ans. La Française est rapidement considérée comme l’une des meilleures stunteuse au monde. En 2012, elle est choisie pour jouer la doublure de Scarlett Johansson dans le film The Avengers 2, au guidon d’une Harley Davidson. Elle réalisera les cascades pour deux autres films en 2016 et 2018 ainsi qu’un clip musical aux côtés de la chanteuse Jain.

A (re)lire : Sarah Lezito stunte pour La Bécanerie

Ana Carrasco, 1ère championne de l’histoire en vitesse moto

Ana Carrasco, championne du monde WSSP300 2018
Ana Carrasco, championne du monde 2018 ©Twitter/Ana Carrasco

La pilote espagnole Ana Carrasco est la plus jeune de ce classement, ce qui ne l’empêche pas d’avoir déjà brillé au plus haut niveau. Née en 1997, elle monte pour la première fois sur une moto à l’âge de 3 ans. Elle intègre le FIM CEV en 2011 et devient la première femme à marquer des points dans ce championnat. Elle réalise la même performance en Championnat du Monde Moto3 en 2013.

Elle intègre ensuite le Championnat du Monde Supersport 300 en 2017 et le gagne l’année suivante ! Ainsi, après avoir été la première femme à décrocher une victoire en vitesse mondiale, elle devient la première femme à remporter un Championnat du Monde de vitesse moto en solo.

Nous espérons que toutes ces incroyables motardes vous pousseront à aller au bout de vos rêves. Et on compte sur vous pour compléter cette liste, en indiquant en commentaire les motardes qui vous ont inspiré(e)s !

A (re)lire : La Bécanerie poursuit son partenariat avec la Women’s Cup


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »