Menu
Accueil » Essai de la Triumph Street Triple R 2020 : Retour en force du couteau suisse anglais

Essai de la Triumph Street Triple R 2020 : Retour en force du couteau suisse anglais

12/12/20
Aucun commentaire

Nouveau look et passage à la norme Euro 5 : Triumph signe le retour en force du couteau suisse anglais ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que le constructeur ne s’est pas contenté de remettre sa gamme Street Triple au goût du jour pour 2020. Son tout nouveau millésime, le Street Triple R, promet des performances de haut vol à des prix plus compétitifs. Il s’agit en quelque sorte d’une version intermédiaire entre la sportive RS qui chapeaute la gamme et le modèle S, qui plaira certainement aux amateurs de roadster mid-size ! Mais que vaut réellement la Triumph Street Triple R 2020 ? La réponse maintenant !

Ce qu’il faut retenir sur la Triumph Street Triple R 2020

  • C’est tout d’abord un roadster qui reprend le look de sa grande sœur, la Street Triple RS, avec ses lumières LED sur la face avant.
  • Son moteur délivre une puissance de 118 chevaux, ce qui n’est pas mal pour un roadster mid-size.
  • La Street Triple R 2020 se passe de l’écran TFT qui caractérise le modèle RS. Elle se munit à la place d’un bon vieux tableau de bord LCD, comparable à ce que l’on trouve sur le modèle S.
  • La Street Triple R 2020 se greffe d’un shifter up & down qui vous fait bénéficier de 3 modes de conduite.
  • Ce roadster mid-size profite d’une baisse de prix assez notable : il est mis en vente à 9 700 €.

Un look typé Triumph Street Triple

La pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre. Dans la lignée de la gamme Street Triple, le modèle R affiche une apparence proche de celle de ses grandes sœurs. Vous retrouverez donc avec plaisir une nouvelle face avant équipée de feux de position LED du plus bel effet. Son saute-vent redessiné, sa boucle arrière revue, ses nouvelles entrées d’air et son support de selle retravaillés contribuent également à son look typé RS.

Pour répondre aux attentes des fans des premiers jours, la boucle arrière garde sa couleur signature : le rouge. Par contre, la Street Triple R 2020 se décline en 2 coloris : gloss sapphire black et matte silver ice grey.

Un moteur 118 chevaux

En gardant la RS comme point de comparaison, on constate que la Street Triple R 2020 s’est un peu assagie du point de vue de la mécanique. Son moteur trois cylindres de 765 cc a été retravaillé pour s’adapter à la norme Euro 5. Il perd donc quelques chevaux et ne délivre qu’une puissance maximale de 118 chevaux (contre 123 chevaux pour la RS) et 12 000 tr/min. Fort heureusement, cela ne change pas grand-chose côté performances. La Street Triple R possède un couple de 77 Nm à 9 400 tr/min, ce qui lui confère une inertie de 7 % inférieure à celle de la RS.

Une petite nouveauté, tout de même : la Street Triple R est désormais munie d’un shifter up & down. Cela signifie qu’il est dorénavant possible de monter ou descendre les vitesses selon vos envies et/ou besoins. D’où les 3 modes de conduite disponibles : Sport, Road et Rain (pluie).

Un équipement dynamique

La Street Triple R 2020 pèse 2 kg de plus que sa grande sœur RS. Toutefois, son équipement reste tout aussi dynamique. Celui-ci comprend notamment une fourche inversée signée Showa ainsi qu’un amortisseur arrière de la même marque. Ces deux éléments s’avèrent tout naturellement réglables.

En ce qui concerne les freins, le constructeur britannique confie cet élément primordial à Brembo. La Street Triple R 2020 se retrouve donc avec des étriers radiaux M4-32 (contre le modèle M50 pour la RS). Elle arbore également des disques de 310 mm à l’avant et un disque arrière de 220 mm avec un étrier à simple piston.

Ce roadster possède des jantes 5 branches en aluminium et des pneus Pirelli Diablo Rosso III en lieu et place des Pirelli Diablo Supercorsa. Coté échappement, il n'est plus équipé de l'embout en fibre de carbone que les fans de la RS appréciaient particulièrement.

Mais la différence la plus notable avec ce précédent millésime demeure sans doute son instrumentation. La Street Triple R reprend les codes de la 675 Street Triple S en adoptant le tableau de bord LCD avec un compteur analogique. Cela tombe d’ailleurs très bien : voir la petite aiguille partir à la conquête du cadran fait toujours plaisir. Certains diront que c’est tant mieux étant donné que ce type d’affichage s’avère plus lisible… d’autant plus que cette accentuation du côté mécanique n’enlève en rien l’accès aux diverses assistances.  D’autres déplorent l’abandon de l’écran TFT.

Enfin, Triumph songe également aux besoins et attentes des « petits gabarits ». Le constructeur anglais propose alors une version rabaissée du Street Triple R 2020. Grâce à ses réglages de suspensions personnalisées, la selle possède une hauteur maximale de 780 mm, c’est-à-dire 45 mm de moins que la version standard.

Un tarif revu à la baisse

Vous l’aurez compris. Ce modèle R 2020 présente toutes les qualités dynamiques, le look et les performances procurées par la gamme Street Triple. Mais il s’arme d’une qualité supplémentaire : son tarif revu à la baisse. La précédente version, c’est-à-dire la Street Triple R 2019, coûtait 10 500 €. Mais aujourd’hui, ce millésime est mis sur le marché pour la modique somme de 9 700 €, pile poil entre les prix de la S à 8 500 € et de la RS, plus chère, à 11 900 €.

Conclusion : Notre avis sur la Triumph Street Triple R 2020

La Triumph Street Triple R 2020 s’impose comme le choix tout trouvé pour les indécis. Ce modèle se trouve à mi-chemin entre les célèbres S et RS. Elle se veut donc plus abordable, du point de vue coûts, sans pour autant rogner sur la performance. Moteur 118 chevaux, freins M4-32, des pneus Pirelli Diablo Rosso III et 3 modes de conduite au choix. Ce millésime affiche des qualités dynamiques solides, à un coût avantageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les autres articles à découvrir

Bécanerie - 265 rue du Grand Gigognan - ZI Courtine - 84000 Avignon - France
storechevron-upchevron-downmenu-circle