Menu
Accueil » Honda, la marque japonaise qui se réinvente

Honda, la marque japonaise qui se réinvente

12/06/22
Aucun commentaire

Premier constructeur de moto au monde, Honda ne cesse de surprendre et d’éblouir les motards à travers ses deux-roues perfectionnés. La marque japonaise innove et se réinvente en vue de transformer les rêves des férus de moto en réalité. Elle en aura fait du chemin depuis la première réalisation, la Dream type D de 1949, à la Fireblade 2022. Retour sur l’histoire de Honda !

Aux origines de la marque

L’histoire de la marque Honda coïncide avec celle de son fondateur Soichiro Honda. L’homme voit le jour en 1906, dans la ville d’Hamamatsu au Japon. Il grandit aux côtés de ses 8 frères et sœurs et se familiarise très tôt avec la mécanique. Très jeune, Il a pour habitude de prêter main-forte à son père, réparateur de vélos. C’est donc tout naturellement qu’il poursuit des études dans la métallurgie avec pour ambition première de développer un nouveau segment de piston qu'il vendrait à la société Toyota.

Ses passions pour la mécanique et le bricolage sont telles qu’il consacre tout son temps libre à créer et parfaire son invention. Mais voilà. Honda fait face à des problèmes financiers tout le long de son projet. Pour garder la tête hors de l’eau et fignoler sa création, il se voit obligé de vendre les bijoux de sa femme. Au bout de quelques années de dur labeur, il parvient à créer son produit, le présente aussitôt à Toyota qui, malheureusement, refuse de l’acquérir. Face à ce premier rejet, Honda ne s’avoue pas vaincu. Il consacre 2 années à améliorer son œuvre afin d’atteindre la perfection. Ses efforts et son obstination ont payé : Toyota accepte cette fois-ci d’acheter son invention.

Fort de ce premier succès, Honda se lance à l’eau. Il construit sa propre usine afin de mettre au point ses produits. Cependant, tout ne se déroule pas comme prévu. La Guerre Mondiale cause des bombardements importants en 1944 qui, combinés aux conséquences d’un séisme en 1945, parviennent à détruire l’usine. Il n’a alors d’autre choix que de céder sa production de segments de piston à Toyota.

Après la Guerre, la situation n’est pas meilleure. Le pays connait le chaos et de graves pénuries d’essence. C’est dans ce contexte qu’une idée aussi géniale que farfelue germe dans l’esprit de Honda. Il décide d’allier 500 moteurs deux temps rachetés à l’armée, sur des vélos renforcés, puis d’équiper l’engin d’une transmission par courroie. L’histoire accueille alors la première motocyclette Honda : la type A. Pratique et économique, cette dernière suscite immédiatement la passion des foules. Le stock est épuisé en très peu de temps. C’est officiel, Honda vient de mettre un pied sur la route du succès.

Les premières motos Honda : le début du succès

En 1948, Honda Motor Co voit le jour. L’entreprise met rapidement au point des moteurs estampillés Honda avant de produire des motos complètes. La Type B apparaît alors sur le marché avec un moteur de 89 cm3. Puis c’est au tour de la type C présentant le même moteur. Néanmoins, ce n’est qu’un an plus tard, en 1949, que la première véritable moto Honda est créée. Il s’agit de la Dream Type D de 100 cm3 qui connaît alors une popularité fulgurante.

En 1950, Honda occupe près des 50 % du marché japonais. La marque perfectionne son engin de manière à sortir la Dream Type E la même année. Il s’agit du premier quatre-temps Honda. Son moteur de 150 cm3, doté de culasse trois soupapes, fait l’unanimité. Ensuite, le Cub Type F s’impose sur le marché grâce à son prix abordable et son moteur 50 cm3. Il parvient à en écouler près de 6 500 exemplaires par mois. Honda décide alors de faire cavalier seul, se refusant à se soumettre à l’ordre de rachat de Mitsubishi.

1957 marque la naissance du légendaire Twin de Honda. Il faut le reconnaître, ce modèle ressemblait fortement à une version améliorée de la NSU. Puis, en 1958, Honda surprend à nouveau les fans de moto avec la Super Cub C100, un deux-roues à mi-chemin entre la moto et le scooter. Confortable, silencieux et surtout résistant, ce millésime connaît un immense succès. Il sera décliné en de multiples versions. La même année, le constructeur utilise le démarreur électrique pour la première fois. Mais c’est à travers une compétition que le nom « Honda » retentit à travers le monde. Il apparaît à la prestigieuse course « Grand Prix Tourist Trophy » de l’Ile de Man en 1954 ; et y participe en 1959. Deux ans plus tard, en 1961, la marque produit plus de 100 000 motos par mois.

Honda : au cœur de l'innovation

Au vu de son succès retentissant, Honda se délocalise dans plusieurs pays du monde, notamment la Belgique, la Thaïlande et les USA. C’est donc sans surprise que le constructeur japonais dépasse la barre symbolique des 1 000 000 de motos vendues par an en 1968. Suite à une telle prouesse, des usines s'implantent dans les plus grands pays.

Honda collectionne les prix en vitesse constructeurs, Motocross, Endurance et Trial dans les années 70. Puis, en 1983, la marque remporte le titre mondial Grands Prix de Vitesse, et les récompenses continuent de s’accumuler.

Soichiro Honda part à la retraite en 1973 et confie la direction de son empire à Kiyoshi Kawashima. Il quitte finalement ce monde en 1991, à l’âge de 84 ans.

Il serait illégitime de clore ce chapitre sans parler de Takeo Fujisawa. Véritable As des finances, il fut l’un des piliers de la société Honda. Il embarque dans l’aventure en 1949 et épaule Honda dans son entreprise, en gérant notamment la partie commerce.

Aujourd’hui, la marque est connue et reconnue pour son innovation. Nombre de ses créations représentent de véritables bijoux en matière de confort, de fiabilité et de technologies. D’ailleurs, son moteur en V est célèbre dans toute l’industrie des deux-roues. Si les motos actuelles présentent toutes un dénominateur commun, à savoir la fiabilité de l’engin, Honda va encore plus loin. Le constructeur japonais prône des valeurs écologiques, d’une part ; et améliore la sécurité de ses produits. Il généralise les freins ABS à l’ensemble (ou presque) de ses créations.

Plus de 500 victoires en Grand Prix

2001 est une année emblématique pour Honda. Le constructeur dépasse les 500 victoires en Grand Prix avec la victoire de Valentino Rossi (Grand Prix du Japon). Dix ans plus tard, il remporte à nouveau le titre mondial grâce à son pilote Casey Stoner.

La marque intègre le top 20 mondial et crée près de 30 000 millions d’unités par an. Parmi eux, on dénombre plus de 18 millions de motos, plus de 5 millions d'automobiles ainsi que des avions et jets.

Découvrez toute l'histoire de la marque

  • 1947 : Honda modèle A. Moteur deux-temps 50 cm3
  • 1950 : Naissance des premières véritables motos Honda
  • 1958 : Honda Super Cub : la moto la plus vendue du monde.
  • 1963 : Honda C310, fabriquée en Europe. Cyclomoteur 49 cm3
  • 1969 : Honda CB 750 Four. Apparition du premier quatre cylindres en ligne grand public et du freinage à disque hydraulique
  • 1972 : Honda SL 350. Ancêtre du trail, c’est-à-dire des motos adaptées à la fois au bitume et au hors-piste.
  • 1975 : Premier Gold Wings fabriqué aux USA
  • 1983 : Champion du monde 500cc avec Freddie Spencer (USA)
  • 1985 : Champion du monde 500cc avec Freddie Spencer (USA)
  • 1987 : Sortie du V4 VFR suivi du VFR 750 R, une moto de course homologuée pour la route
  • 1987 : Champion du monde 500cc avec Wayne Gardner (Australien)
  • 1989 : Sortie de la Honda RC30 VFR 750 qui revendique pour l’époque un rapport poids / puissance hors norme : 122 chevaux pour 208kg
  • 1989 : Champion du monde 500cc avec Eddie Lawson (USA)
  • 1993 : Sortie de la Honda NR 750. Démonstration de force de la part de Honda regroupant toutes les innovations de l’époque en 1 machine : fourche inversée, jantes magnésium, moteur V4 à pistons ovales, carénages carbones, mon-bras oscillant,…
  • 1994 : Champion du monde 500cc avec Mick Doohan (Australien)
  • 1995 : Honda CBR 600 F, caractérisée par sa légèreté, sa puissance et son aspect compact
  • 1995 : Champion du monde 500cc avec Mick Doohan (Australien)
  • 1996 : Champion du monde 500cc avec Mick Doohan (Australien)
  • 1997 : Champion du monde 500cc avec Mick Doohan (Australien)
  • 1998 : Champion du monde 500cc avec Mick Doohan (Australien)
  • 1999 : Champion du monde 500cc avec Alex Criville (Espagnol)
  • 2001 : 500ème victoire en Grand Prix grâce au pilote Valentino Rossi et titre de Champion du monde 500cc. Dernier Champion dans cette catégorie
  • 2002 : Champion du monde MotoGP avec Valentino Rossi (Italien)
  • 2003 : Champion du monde MotoGP avec Valentino Rossi (Italien)
  • 2004 : Champion du monde MotoGP avec Valentino Rossi (Italien)
  • 2005 : Champion du monde MotoGP avec Valentino Rossi (Italien)
  • 2006 : Champion du monde MotoGP avec Nicky Hayden (USA)
  • 2009 : Production de la boîte double embrayage DCT
  • 2011 : Champion du monde MotoGP avec Casey Stoner (Australien)
  • 2013 : Champion du monde MotoGP avec Marc Marquez (Espagnol)
  • 2014 : Champion du monde MotoGP avec Marc Marquez (Espagnol)
  • 2016 : Champion du monde MotoGP avec Marc Marquez (Espagnol)
  • 2017 : Champion du monde MotoGP avec Marc Marquez (Espagnol)
  • 2018 : Champion du monde MotoGP avec Marc Marquez (Espagnol)
  • 2019 : Champion du monde MotoGP avec Marc Marquez (Espagnol)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les autres articles à découvrir

Bécanerie - 265 rue du Grand Gigognan - ZI Courtine - 84000 Avignon - France
storechevron-upchevron-downmenu-circle