Commissaires de piste, une autre manière de vivre sa passion

11 janvier 2018 • À la une, Actualités moto et 50cc

Les anges-gardiens des pilotes

Commissaires de piste

Le célèbre circuit des 24 heures du Mans recrute encore et toujours des commissaires de pistes pour l’année 2018. Ces hommes et ces femmes de l’ombre sont indispensables à la sécurité pendant les épreuves. Chargés de contrôler le respect de la réglementation sportive, de la sécurité des pilotes et du public, de la protection immédiate des blessés et du dégagement de la piste, sans eux, pas de course possible ! Premiers relais de la direction course sur le terrain, ce sont des bénévoles passionnés dont on ne parle pas assez.

C’est pourquoi l’ACO a décidé de leur rendre hommage dans une série d’articles historique.

L’histoire des commissaires de piste du Mans

En effet, dès la première course des 24 heures du Mans auto en 1906, les premiers commissaires, placés de butte en butte, avertissent d’un coup de clairon l’arrivée de la voiture de course. Petit à petit, ils sont reliés par un poste téléphonique, puis rejoints par des médecins.

Dans les années 50, ils reçoivent du matériel de base permettant de gérer plus efficacement les accidents. La dotation comprend des balais, des cordes munies de grappins pour tirer les voitures, du sable pour absorber l’huile (remplacé plus tard par de la poudre absorbante), des drapeaux et des lampes à positionner sur les voitures accidentées.

Placés au plus près de la piste, dans les endroits jugés les plus dangereux, ils risquent leur vie pour la sécurité de tous. Et c’est en 1969 que la plus grande avancée en matière de sécurité va voir le jour. Des rails de sécurité sont posés autour du circuit.

Dans les années 1960, la radio fait son apparition, puis la formation des commissaires. Des entrainements sont réalisés pendant l’hiver. Les commissaires de piste du Mans sont alors reconnus dans le monde entier pour leur très grande compétence !

Le circuit Bugatti sera le premier au monde équipé de la télésurveillance, qui joue un rôle majeur dans la coordination des commissaires. Ensuite, viendra l’uniformisation des codes et des procédures au niveau international. Certains commissaires ont traversé les décennies sur le circuit Bugatti et sont heureux de former les jeunes qui arrivent !

Commissaires de piste

Comment devenir commissaire de piste ?

Le commissaire de piste a la mission d’assurer une surveillance constante des pilotes en tous points du circuit. Spectateur et acteur privilégié des courses, il doit maîtriser parfaitement les drapeaux et les règles élémentaires liées à sa tâche.

Pour cela, lors de la souscription à une licence de Commissaire de Piste Stagiaire (OFS), la FFM met à disposition du candidat des documents contenant tous les éléments à connaître. Il doit ensuite se manifester auprès des Ligues Motocyclistes Régionales pour passer un test, sous la forme d’un QCM de 52 questions. Une fois l’examen en poche, le stagiaire pourra intégrer les équipes de commissaires des épreuves moto. Que ce soit sur circuit en vitesse ou endurance, ou encore en motocross et courses de côtes, sous réserve d’être licencié dans un Club.

drapeaux commissaires de piste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »