Tout savoir sur le permis moto A1 et A2

17 novembre 2020 • Actualités moto et 50cc, Conseils

Tout savoir sur sur le permis moto A1 et A2

En 2015, il fallait désormais obligatoirement passer par 2 ans de permis A2 avant de prétendre au tant attendu permis A.

En 2020, le permis moto est de nouveau réformé en profondeur. Code, plateau et circulation évoluent pour axer davantage la formation sur la sécurité.

Depuis le 1er mars 2020, les candidats au permis A1 (permis 125 ou moto légère) ou A2 (moto de puissance intermédiaire, n’excédant pas 35 kW) doivent se soumettre à de nouvelles épreuves pour décrocher le fameux sésame.

L’ETM ou « Code Moto »

Il existe désormais un examen théorique du code de la route dédié à la moto et obligatoire pour obtenir votre permis. Même si vous avez votre permis auto ou passé votre ETG (Epreuve Théorique Générale, le « code ») il y a peu, vous devrez passer par la case ETM.

Cet examen du code moto comporte 40 questions à choix multiples, portant sur 9 thématiques variées adaptées au pilotage moto : règles de circulation, éléments mécaniques ou encore équipement de protection

Voici un exemple de question que vous pourriez avoir :

Un score minimum de 35 sur 40 vous permet de valider l’examen pour 5 ans.

Avec un bon entrainement, cette épreuve ne sera qu’une formalité ! De nombreux sites spécialisés proposent ce service, comme PassRousseau des Codes Rousseau, ou Ornikar pour le permis auto.

Mais vous pouvez aussi vous procurer un DVD d’entrainement ou encore mieux : participer aux séances de révisions proposées par votre moto-école pour bénéficier des conseils et explications d’un formateur.

L’épreuve pratique hors circulation ou « plateau »

La partie sur les vérifications et l’interrogation sur les fiches présentes lors de l’ancien « plateau » n’ont plus lieu d’être avec la création de l’ETM.

Ainsi, l’épreuve pratique hors circulation ne dure plus que 10min et consiste à enchaîner les différentes manoeuvres apprises lors de la formation :

  • Déplacer la moto sans l’aide du moteur
  • Parcours « lent » : déplacer la moto à allure réduite sans passager
  • Réaliser un freinage d’urgence
  • Parcours « lent » avec passager
  • Réaliser un slalom
  • Réaliser un évitement

Il n’y a plus de notation individuelle, l’examinateur juge l’ensemble de la prestation.

Enfin, la chute reste éliminatoire, le pilote a 3 essais pour le déplacement de la moto moteur éteint mais seulement 2 essais pour le reste des manoeuvres.

L’épreuve pratique en circulation

Si l’épreuve du plateau a été sensibement raccourcie, celle de la circulation se voit rallongée pour atteindre 40min de conduite. Mais elle nécessite toujours la validation du plateau au préalable.

Alors que vous roulez en suivant les directions données par l’inspecteur, celui-ci vous évalue sur 27 points. Il faut en obtenir au moins 21 pour réussir l’épreuvre, sans bien sûr commettre d’erreur éliminatoire.

L’objectif est de permettre au candidat de démontrer sa capacité à évoluer en sécurité dans une plus grande variété de situations. Soignez vos trajectoires, adaptez votre vitesse et anticipez pour devenir un(e) motard(e) responsable.

Bonne chance à tous ceux et toutes celles qui sont en cours de formation !

Réforme 2020 du permis moto
©Unsplash
newsletter La Bécanerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »