Comment rouler en duo à moto ?

20 juin 2018 • Conseils

Quelques conseils pour rouler à deux en toute sécurité

Comment rouler en duo à moto ?

Photo ©Joe Bar Team

A moto, le passager, souvent appelé « sac de sable » ou SDS, n’a pas toujours bonne réputation. Il rajoute du poids, modifie le comportement de la moto et peut déséquilibrer l’équipage. Pourtant, le respect de quelques bonnes pratiques permet de profiter du trajet en toute sécurité.

Le duo à moto ça commence avant le départ

Le passager est un motard comme les autres. En montant sur un deux-roues, il prend les mêmes risques et s’expose aux mêmes conditions que le pilote. Et en tant que pilote, vous en êtes responsable.

Ainsi, il doit porter l’équipement minimum obligatoire pour tous les utilisateurs de deux-roues motorisés. Evidemment, si en plus du casque et des gants il peut être équipé d’un blouson avec dorsale, d’un jean renforcé et de chaussures montantes, c’est bien mieux.

Comment rouler en duo à moto ?

Si le passager n’est pas un habitué des deux-roues motorisés, vous devez prendre le temps de lui expliquer quelques règles de base. En effet, de mauvais réflexes en roulant peuvent déséquilibrer la moto et présenter un danger.

Un bon passager est un passager actif

Pour commencer, le passager peut se tenir aux poignées prévues à l’arrière sur la moto, s’il y en a, ou au pilote. L’idéal étant d’avoir une main qui se tient devant au pilote pour éviter de partir en arrière lors des phases d’accélération. Et une main qui se tient derrière pour ne pas s’écraser sur le pilote en cas de freinage.

Comment rouler en duo à moto ?

Photo ©Joe Bar Team

N’hésitez pas à rassurer le passager sur la proximité qui s’instaure entre lui et le pilote. En effet, il doit serrer les jambes et bien se tenir, même si ce n’est pas un conjoint ou une relation proche. Plaisanter avant le départ peut éviter les coups de casque intempestifs et certaines frayeurs pendant le trajet.

Ensuite, le passager doit savoir se positionner lors des virages. Il ne doit surtout pas se pencher dans le sens contraire au virage et rester bien aligné avec le pilote.

N’hésitez pas à demander au passager d’être « actif ». C’est-à-dire attentif à l’environnement afin d’anticiper les freinages, les accélérations, les dos d’âne, etc. pour réagir sans subir. Tout l’inverse de la notion de sac de sable justement.

Le duo à moto est l’affaire de deux personnes : le pilote et le passager.

Enfin, vérifiez l’état de vos pneus et, si vous le pouvez, durcissez légèrement les suspensions afin de conserver le meilleur confort et comportement possibles.

Comment rouler en duo à moto ?

Photo ©Joe Bar Team

Communiquez !

Première étape avant de partir : monter sur la moto. Ca parait évident mais un passager qui monte ou descend sans prévenir peut vite entrainer la chute de la moto et du pilote.

Bien que lever la jambe soit le plus confortable pour le pilote, certains passagers préféreront prendre appui sur le premier cale-pied pour s’installer. Prévenez bien votre passager d’attendre votre signal pour monter ou descendre afin d’avoir les pieds bien au sol et être prêt à compenser le mouvement en tenant fermement le guidon.

Inversement, si vous êtes passager, demandez toujours au pilote si vous pouvez monter ou descendre pour ne pas le surprendre.

Ensuite, si vous n’avez pas la possibilité de communiquer via intercom, mettez-vous d’accord avant le départ sur un code pour communiquer en cas de nécessité. Si le passager a un problème ou a peur, une tape sur la hanche ou sur la cuisse, par exemple, indique au pilote qu’il doit ralentir ou s’arrêter.

Rouler en duo

Plus le gabarit du passager est important par rapport à celui du pilote, plus la conduite sera différente.

Adapter sa conduite

Le poids supplémentaire impose d’augmenter ses distances de sécurité car la distance de freinage s’allonge. Pensez également à rester souple avec les commandes pour ne pas surprendre le passager. Evitez les accélérations et freinages brusques. Il s’agit d’éviter de le dégoûter dès le 2e kilomètre de route !

Par ailleurs, la garde au sol se voit également réduite et risque de poser problème pour descendre ou monter un trottoir. En cas de doute, demandez au passager de descendre pour effectuer les manoeuvres.

Anticipez vos trajectoires au cas où le passager déséquilibrerait involontairement la moto, surtout à basse vitesse. Ralentissez et prenez de la marge lors des dépassements.

Pour finir, faites attention où vous posez les roues et les pieds lors d’un arrêt. Un sol en dévers ou un pied qui rippe sur du graviers sont beaucoup plus difficiles à rattraper avec un passager.

Comment rouler en duo à moto ?

Soyez altruiste

N’oubliez pas que, sans intercom, le passager peut difficilement communiquer avec vous pendant le trajet. Au feu rouge ou lors d’une pause, prenez régulièrement de ses nouvelles et adaptez votre conduite s’il n’est pas à l’aise.

Soyez prévenant, vous aurez d’autres occasions de faire ce 400m DA… Un passager détendu rendra le trajet en duo d’autant plus agréable !

Comment rouler en duo à moto ?

Photo ©Joe Bar Team

Vous souhaitez partager votre passion de la moto avec un ou une non initié(e) ? Retrouvez sur la-becanerie.com tous les intercoms, casques et équipements au meilleur prix pour votre passager(e).


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »