Menu
Accueil » Comprendre le jargon technique du BMX

Comprendre le jargon technique du BMX

11/01/22
Aucun commentaire
217

Le BMX est un terme générique qui rassemble plusieurs disciplines au nom peu évocateur pour les néophytes.
Voici une entrée en matière qui vous permettra d’y voir plus clair !

Race

Race

Cette discipline olympique consiste à parcourir un terrain long de 300 à 400 mètres, avec plusieurs séries d’obstacles depuis une rampe de Start. Il y a généralement 8 participants au départ de chaque course à élimination pour 4 places de qualification, et ce jusqu’à la manche finale.

Street

Street

Le street est généralement la discipline freestyle de BMX qui parle à tous les jeunes d’aujourd’hui puisque, comme le skate, elle se pratique en improvisant des tricks (figures) à partir de tout élément, module ou mobilier urbain pouvant se présenter (rail, escalier, marche, curb…) sous les roues ou les pegs.

Park / VERT

Park / VERT

Elle consiste à réaliser et enchaîner des figures sur des modules de skateparks. Les modules peuvent être de différentes natures comme les bowls, les quarters, les funs box ou encore les zones de street…
Le Vert est une discipline phare des X-Games, compétition mondialement connue notamment grâce aux champions comme Dave Mirra ou encore Mat Hoffman, elle fait référence aux rampes, qu’on appelle plus souvent Big Rampes ou Half Pipe qui permettent de réaliser des figures beaucoup plus aériennes.

Dirt

Dirt

Le but du Dirt est d’effectuer des figures sur un enchaînement de bosses en terre. Cette discipline a la particularité de pouvoir se pratiquer en 20 pouces (BMX), mais également en 26 pouces (VTT).

Flat

Flat

C’est une discipline historique du BMX. Aujourd’hui plus confidentielle, elle consiste à enchaîner des figures sur un sol plat. Les Japonais et Français excellent dans cette pratique et récemment, le célèbre rider français Matthias Dandois a su mixer avec bonheur le Street et le Flat !

Les termes techniques du BMX

Les termes techniques ne s’arrêtent pas là, ils touchent aussi l’équipement et les pièces du BMX. Petit tour d’horizon sur les principales appellations :

– Les pegs : il s’agit de cylindres en métal, que les novices appelleront les cale-pieds ou repose-pieds. Ce sont des éléments indispensables pour la pratique du BMX, notamment du flat (montage de chaque côté du vélo) ou du street (montage sur un côté du vélo uniquement); ils vont permettre de poser les pieds pour certaines figures (flat) ou grinder (glisser) les curbs et les mobiliers urbains (street).

– Le rotor : c’est un système rajouté à la commande du frein arrière spécialement conçu pour pouvoir tourner le guidon à 360° et à l’infini. Ce procédé est possible grâce à la séparation du câble de frein en 2 parties emboîtées et montées sur un roulement à billes. Il vous permettra d’enchainer les barspins ou encore les tailwhips sans se soucier de la longueur de la gaine.

– Potence A-HeadSet : il s’agit d’un type de potence qui reprend l’idée de l’étau; elle enserre le pivot de fourche et se fixe sur la partie supérieure de celui-ci. Il s’agit de serrer la potence sur le pivot de fourche une fois le jeu de direction réglé.

– Roues 48’s : c’est une roue équipée de 48 rayons et qui peut posséder 1, 2 ou 3 parois. Le nombre de parois sera un facteur de solidité pour la jante.

– Moyeu à cassette : : il s’agit d’un système dans lequel le corps de roue-libre est incorporé au moyeu. On glisse ensuite les pignons sur les cannelures présentes sur le corps de roue-libre. Ce système est utilisé principalement sur les roues des vélos de BMX Race.

– CR-MO ou Chromoly : C’est un matériau utilisé dans la fabrication des cadres BMX, fourches ou guidons. C’est un alliage d’acier, de chrome et de molybdène qui permet de combiner la résistance de l’acier et la légèreté de l’aluminium.

– Bottom Bracket : partie du cadre dans laquelle sont placées les composantes du pédalier comme le boitier de pédalier, les roulements…

– Crank : il s’agit du pédalier du BMX. Il en existe 2 types : le « One PC » dans lequel les 2 manivelles du pédalier forment une seule pièce (monobloc) et le « Three PC » ou trois pièces, ayant les manivelles amovibles et offrant une meilleure solidité pour les vélos de gammes supérieures.

 Free Wheel : c’est un engrenage situé sur la roue arrière qui ne tourne que dans un sens. Il permet de transmettre l’énergie du cycliste à la roue arrière du vélo par l’intermédiaire de la chaine tout en permettant à la roue arrière de tourner librement lorsque le pilote ne pédale pas. Sur certains BMX, la transmission habituellement à droite (RHD), peut désormais se trouver à gauche (LHD)
Ce système s’oppose à celui du pignon fixe que l’on peut retrouver sur les vélos de pistes ou encore les « fixies ».

Guide des tailles BMX

Taille du rider
Taille des roues – taille de cadre – Top Tube

BMX Race

100 – 115 cm Roues 18 ou 20 pouces x 1.1/8″ – Cadre Micro – 15-16.5″
115 – 135 cm Roues 20 x 1.1/8″ – Cadre Mini – 16-17.5″
135 – 145 cm Roues 20 x 1.1/8″ ou 1.3/8″ – Cadre Junior – 17-18.5″
140 – 155 cm Roues 20 x 1.3/8″ – Cadre Expert – 18.5-19.5″
150 – 165 cm Roues 20 x 1.3/8″ – Cadre Expert XL – 19.5-20″
155 – 170 cm Roues 20 pouces – Cadre Pro – 20-20.5″
170 – 180 cm Roues 20 pouces – Cadre Pro XL – 20.75-21.25″
> 180 cm Roues 20 pouces – Cadre Pro XXL – 21.5″ et +

 BMX Freestyle

 Dirt / Street

100 à 115 cm Roues 12 pouces – Top Tube 12″
110 à 130 cm Roues 16 pouces – Top Tube 16″
120 – 145 cm Roues 18 pouces – Top Tube 18″
140 – 160 cm Roues 20 pouces – Top Tube 19.5 à 20.4″
155 – 170 cm Roues 20 pouces – Top Tube 19.5 à 20.6″
165 – 180 cm Roues 20 pouces – Top Tube 20.75 ou 20.8″
> 175 cm Roues 20 pouces – Top Tube 21″ et +

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les autres articles à découvrir

Bécanerie - 265 rue du Grand Gigognan - ZI Courtine - 84000 Avignon - France
storechevron-upchevron-downmenu-circle