Aurélie Hoffmann devient une pilote La Bécanerie

9 juillet 2019 • À la une, Actualités moto et 50cc, Compétition, Partenaires, Pour les motardes, Vitesse/endurance

Aurélie Hoffmann alias Lil'Viber
Aurélie Hoffmann alias Lil’Viber

La moto comme raison de vivre

Perchée sur ses talons, maquillée et tirée à quatre épingles, Aurélie Hoffmann n’a pas l’apparence d’une pilote de course. Mais vous savez ce qu’on dit, il ne faut jamais se fier aux apparences…

En effet, docteur en Pharmacie, Aurélie est une femme aux multiples facettes qui ne s’en laisse pas compter. Peinture, écriture, musique, équitation, sports de combat, c’est sa passion pour la moto qui a fini par prendre le plus de place dans sa vie.

Surnommée Lil’Viber, contraction de little viber qui signifie petit vibreur, elle a trouvé sa place dans le monde motard, et plus précisément dans celui de la compétition moto. Aujourd’hui, en allant au bout d’elle-même, elle a fait de pilote moto son métier et des circuits sa maison.

Et le fait d’être une femme dans un milieu encore trop masculin, l’a tout naturellement incitée à multiplier les actions et prises de parole lors d’événements ou conférences pour prouver que la moto est désormais accessible à tous. Que le sexe, le tempérament ou encore la taille ne sont plus des barrières pour la pratique de la moto.

Toutes ces valeurs de passion, d’égalité, de diversité et du dépassement de soi, nous les partageons depuis plus de 30 ans à travers La Bécanerie. Ainsi, Aurélie avait bien sûr sa place dans nos partenaires et nos projets.

Planning chargé, projets variés

Terminer 2019 en beauté

Après une belle saison avec les filles de la Women’s Cup et une 3e place décrochée au classement général du championnat, on pourrait croire que la saison était bouclée avec satisfaction. Mais c’est mal connaître Aurélie !

En effet, jamais rassasiée, elle finira l’année en beauté avec quatre courses mixtes sur deux événements, durant lesquels elle est souvent l’une des rares filles à se mesurer aux garçons.

Coupe International Race ©lilviber.com
©lilviber.com

Dès ce week-end elle prendra donc la direction de Nevers Magny-Cours pour les Rehm Race Days. Au départ d’une course de vitesse ainsi que d’une course d’endurance, elle fera équipe avec Lucile Gaidioz, brillante 2e lors de la seconde manche de la Women’s Cup sur ce même circuit.

Puis, du 8 au 11 août nous retrouverons Aurélie à Dijon pour une manche du Championnat Suisse, les « Valentinos Days ». Au programme, une course de vitesse et une course d’endurance également. Pour l’endurance, elle partagera cette fois le guidon avec son conjoint, Hadi L’Etang.

Vous pourrez la retrouver ensuite les 7 et 8 septembre à l’occasion de l’événement Motors and Soul, où ses motos seront en exposition.

Puis, elle a créé avec sa rivale en Championnat de France Women’s Cup et amie Nordhalle Andersson, les WOUACH DAYS By MCRT 56. Trois jours de roulage les 23, 24 et 25 octobre sur le circuit de Calafat en Espagne qui se terminent par une course d’endurance de 3 heures.

Wouach days 2019

Enfin, la chaîne Auto Moto prépare pour la rentrée une émission dédiée à la moto, nommée Moto Club, dans laquelle Aurélie tiendra une chronique régulière. Restez connectés !

La saison 2020 en ligne de mire

Depuis de nombreux mois, elle travaille sur un projet fou avec son ami de longue date Stéphane Paulus, pilote paraplégique : courir ensemble le Bol d’Argent. Et cet ambitieux objectif devrait voir le jour en 2020.

Pour 2020, Aurélie prévoit également de participer aux 24h de Barcelone sur une Suzuki GSXR1000 avec sa complice Nordhalle Andersson, accompagnées de leurs conjoints Pascal Le Mouellic et Hadi L’Etang.

Sans oublier de belles courses individuelles tout au long de l’année, mais il est encore un peu tôt pour finaliser la sélection.

Une chose est sûre, le planning va vite se remplir !

Women’s Cup Magny-Cours 2019 ©BackPixel
Women’s Cup Magny-Cours 2019 ©BackPixel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »