Comment choisir un bon équipement moto pas trop cher pour débuter la piste ?

7 février 2019 • Conseils, Produits & équipements

L'équipement pas cher du pistard débutant par La Bécanerie

Tous les motards devraient participer à un stage sur circuit au moins une fois.

Pourquoi ?

Lors d’un stage de pilotage, vous pouvez acquérir de l’expérience dans des conditions optimales de sécurité, tout en bénéficiant des conseils et de l’expérience de pilotes expérimentés. De plus, le circuit vous apprend à mieux connaître votre moto, ses limites et les vôtres.

Hélas, le budget représente souvent un frein à cette pratique. Tout d’abord, considérons le prix du stage, plus celui des frais engendrés pour rouler (révision, essence, pneus…). Mais à cela, il faut rajouter le coût de l’équipement du pilote.

Heureusement, les avancées en terme de développement technique ont permis la fabrication de très bons produits à des tarifs de plus en plus raisonnables.

équipement moto piste

Une panoplie aux couleurs de Jorge Lorenzo – ©photo Alpinestar

 

Pourquoi l’équipement piste est-il différent de l’équipement route ?

Vous savez forcément que le principe de la piste est d’aller le plus vite possible. En conséquence, cela demande un effort physique supérieur à la conduite sur route, des mouvements différents et une vraie recherche de performances.

De plus, vous êtes débarrassés des contraintes du quotidien comme devoir beaucoup marcher ou avoir un look « civil ». Ainsi, les organisateurs en profitent pour imposer des équipements assurant un niveau maximal de sécurité en cas de chute ou d’accident.

Pour rouler sur piste, il vous faudra donc :

  • un casque intégral (non modulable)
  • une combinaison en cuir (ou veste + pantalon en cuir raccordés par zip mais ce n’est pas accepté partout)
  • une protection dorsale
  • des gants en cuir coqués
  • des bottes en cuir de type sportives

Mais alors, combien ça coûte tout ça ?

Loin des 6000€ représentés par l’équipement du célèbre pilote MotoGP Valentino Rossi, un bon équipement piste pour un débutant est de plus en plus accessible.

Suivez nos conseils pour bien choisir vos produits sans exploser votre budget.

Comment choisir un équipement piste efficace et économique ?

Pour une première journée piste ou une utilisation occasionnelle, pas besoin de vous équiper avec une combinaison en cuir de kangourou ! Les produits très haut de gamme apportent évidemment une plus-value en terme de longévité et de confort. Mais ils sont plutôt destinés aux pilotes aguerris, qui pratiquent la moto sur piste très régulièrement, voire même en compétition.

Si vous y prenez goût, vous pourrez adapter votre équipement en fonction de votre pratique et de vos performances. Une pratique régulière engendrera nécessairement une usure de vos équipements et vous aurez alors l’occasion de les remplacer au fur et à mesure.

Comment bien choisir son casque de piste ?

Equipement moto pour la piste - casque intégral

HJC Rpha 11 : un casque intégral très bon sur piste mais aussi sur route.

Premièrement, parlons du casque intégral. Evidemment il doit respecter l’homologation en vigeur (ECE 22-05 P).

Certains organisateurs imposent une fermeture de type boucle double D, souvent préférée des pistards. Mais la boucle micrométrique peut aussi faire l’affaire. Renseignez-vous à l’avance auprès de l’organisateur.

Ensuite, le verrouillage de l’écran est un avantage très appréciable. En effet, cela évitera qu’il ne s’ouvre à cause de la vitesse, en pleine accélération dans une ligne droite par exemple.

Nous vous conseillons également un modèle avec de multiples aérations afin de faciliter la circulation de l’air et ainsi favoriser votre confort. Car oui, la piste c’est du sport ! Et la température aura vite fait de monter dans votre casque…

Les modèles sportifs présentent également un autre avantage : un système de changement rapide d’écran. De plus, ils sont souvent livrés avec un écran fumé. De quoi vous adapter rapidement à diverses conditions climatiques et surtout, d’avoir l’ensemble du champ de vision protégé de manière uniforme. Enfin, les modèles racing offrent un champ de vision supérieur, notamment sur l’axe vertical. Avantage non négligeable lorsque vous serez couchés derrière la bulle pour gagner quelques précieuses secondes…

Ainsi, l’intégral sportif HJC Rpha 11 présente un excellent rapport qualité/prix. Best-seller dans son domaine, il offre l’ensemble des caractéristiques énoncées ainsi qu’une aérodynamique travaillée, un dispositif de démontage rapide du casque en cas d’urgence pour un poids tout à fait correct.

Evidemment, le travail plus ou moins poussé sur l’aérodynamisme et le poids joueront sur le tarif des différents modèles.

Budget : à partir de 360€ selon les décorations choisies.

Comment bien choisir sa combinaison moto ?

Equipement moto pour la piste - combinaison en cuir

Combinaison en cuir RST R-18 : une bonne protection pour un budget serré.

Le saviez-vous ? Une combinaison intégrale en cuir pèse entre 5 et 7 kilos en moyenne. Quand on vous dit que c’est sportif la piste !

Le choix d’une combinaison n’est pas chose facile. Sur la moto, elle devient votre seconde peau. C’est pourquoi, elle doit être parfaitement ajustée sans jamais vous gêner dans l’exécutions de vos mouvements.

Différentes caractéristiques rentrent en ligne de compte selon les gammes : série ou sur-mesure, épaisseur du cuir, type de cuir (le plus souvent vache ou kangourou), les possibles ajustements, le nombre de protections, etc.

Pour débuter, pas besoin de sur-mesure. En revanche, vous devrez faire très attention à la taille. En effet, comme pour les vêtements ou les chaussures, toutes les marques ne taillent pas de la manière et ne correspondent pas forcément à toutes les morphologies. Nous vous conseillons vivement de vous rendre en magasin afin d’essayer différents modèles et bénéficier de conseils. Et lors de l’essayage, prenez bien en compte votre position sur la moto pour déterminer si vous vous sentez à l’aise.

Enfin, si vous comptez faire de la route avec votre combinaison, pour vous rendre au circuit par exemple, optez pour un modèle plus touring. Ainsi, vous disposerez d’options pratiques comme une poche intérieur pour y glisser vos papiers. Mais également d’un cuir un peu moins perforé et plus adapté à un usage non sportif en conditions météorologiques variées.

Pensez également à prendre en compte l’épaisseur d’éventuels sous-vêtements techniques, ainsi que celle de la dorsale, pour pouvoir fermer votre combinaison une fois totalement habillé !

La marque RST dispose d’un large choix de modèles de qualité plus ou moins radicaux et constitue un bon investissement pour débuter.

Budget : à partir de 365€ selon les coloris.

Comment bien choisir sa dorsale de piste ?

Equipement moto pour la piste - dorsale externe

Alpinestar Nucleon KR-2 : la protection dorsale indispensable à glisser sous la combinaison.

Contrairement à ce que l’on trouve dans les blousons de moto urbains ou touring, la dorsale de piste ne s’intègre pas dans une poche à l’intérieur de la combinaison. Indépendante, elle s’enfile grâce à des bretelles et protège une surface bien plus importante du dos et de la colonne vertébrale.

Toutes les grandes marques telles que Furygan, Rev’it, Forma, Bering ou Spidi en proposent pour une centaine d’euros, avec des ergonomies qui peuvent varier légèrement.

Le modèle NUCLEON KR-2 d’Alpinestar, polyvalent, constitue une bonne base.

Budget : à partir de 110€ selon les marques.

Comment bien choisir ses gants pour le circuit ?

Equipement moto pour la piste - gants racing en cuir

Ixon RS Circuit 2 : des gants racing en cuir confortables et efficaces.

Vous aimez le cuir ? Car il s’agit du maître mot en ce qui concerne l’équipement moto sur la piste. En effet, non seulement vos gants devront être 100% en cuir mais ils doivent également comporter des protections ou coques au moins sur le dessus de la main.

Ils devront vous apporter la meilleure protection tout en vous offrant un feeling optimal au niveau des commandes. Des gants à la bonne taille doivent vous permettre d’effectuer tous les mouvements sans gêne, sans frottements désagréables et sans tirer au bout des doigts.

De plus, les gants racing possèdent souvent des parties en cuir perforé pour améliorer la ventilation. S’il fait vraiment froid, optez pour des sous-gants fins qui n’altèreront pas votre ressenti aux commandes. Enfin, n’hésitez pas à regarder de près la qualité des coutures.

Nous vous conseillons un modèle doté d’une manchette longue, qui protègera votre poignet tout en offrant un système de fermeture plus efficace. Les soufflets d’aisance au niveau des articulations ainsi que les systèmes de serrage assurent, quant à eux, le confort et le bon maintien du gant.

Les gants racing Ixon RS Circuit 2 possèdent les qualités requises pour en faire d’excellents gants de piste, mais également mi-saison sur route.

Budget : à partir de 94€.

Comment bien choisir ses bottes de piste ?

Equipement moto pour la piste - bottes racing en cuir

Forma Hornet Dry : les bottes racing nécessaires à la pratique de la moto sur circuit.

Pour terminer, nous allons vous guider dans le choix de vos bottes. Et une fois de plus, le cuir reste obligatoire.

Les caratéristiques de base importantes lors d’une pratique de la moto sur piste sont :

  • la présence de renforts coqués au niveau du tibia, de la malléole et du talon
  • une semelle anti-torsion
  • des sliders (remplaçables ou non)

Pour un novice, ces bottes paraitront assez rigides au premier abord, gage de leur qualité de protection. Néanmoins, après quelques tours de roues elles auront la faculté de « se faire » parfaitement à votre pied.

Enfin, prenez garde au positionnement du velcro et du zip de fermeture côté intérieur. Mal aligné, le soufflet du zip peut venir se coincer dans les platines de repose pied et empêcher une bonne mobilité sur la moto.

Plus il y aura de réglages et de protections, plus vous disposerez d’un modèle haut de gamme. Mais dans un premier temps, les bottes Forma Hornet Dry vous apporteront le confort et la protection idéal pour un budget raisonnable.

Budget : à partir de 200€.

Peut-on acheter de l’équipement d’occasion ?

Pour réduire encore le budet vous avez peut-être pensé à acheter de l’équipement d’occasion.

Cela est possible pour les combinaisons, gants ou bottes, à condition de pouvoir vérifier soi-même et de très près l’état du produit. Le cuir ne doit en aucun cas être percé ou troué ou les coutures déchirées, au risque de vous voir refuser l’accès à la piste.

En revanche, n’achetez jamais un casque d’occasion. Les dégâts d’une chute ne sont pas toujours visibles à l’extérieur, pourtant la calotte interne peut avoir subi d’importants dommages. Cela empêche alors le casque d’apporter une protection suffisante et peut occasionner de graves blessures.

Conclusion

Vous connaissez maintenant les prérequis concernant l’équipement pour débuter la moto sur piste.

Et grâce à des prix attractifs toute l’année sur La Bécanerie, vous avez vu qu’il est possible de vous équiper entièrement avec des produits de qualité pour moins de 1200€.

Cela reste un budget conséquent bien sûr. Cependant, une partie de votre équipement moto actuel répond peut-être déjà aux critères d’une pratique sur circuit. Ainsi vous n’aurez probablement pas besoin de racheter tout l’équipement.

De plus, certains organisateurs proposent de louer les combinaisons sur place. Les tarifs sont variables mais restent moins cher que d’acheter la vôtre si vous ne l’utilisez qu’une ou deux fois.

A vous de jouer en parcourant notre sélection 100% pour les pistards !

Marc Marquez ©Repsol Honda

Marc Marquez ©photo Repsol Honda


 

4 Responses to Comment choisir un bon équipement moto pas trop cher pour débuter la piste ?

  1. Anaïs dit :

    bonjour,
    concernant le casque, la jugulaire double D n’est absolument pas obligatoire. même pour la compétition la fermeture micrométrique est autorisée.
    donc n’allez pas changer de casque exprès en prévision d’un simple roulage sur piste.
    moi aussi je préfère le double D que je trouve + confortable mais de moins en moins de casques en sont équipés…

    • admin dit :

      Bonjour Anaïs,
      Merci pour cette précision. Effectivement, la boucle double D n’est pas systématiquement obligatoire (cependant nous avons rencontré des cas où il en fallait une). Nous avons corrigé l’article dans ce sens.
      Bonne route,
      V

  2. […] ni vous sortir des mots de Geek car je n’y connais pas grand chose… Mais ayant pratiqué la piste et même la compétition cette année, je vais vous livrer mon impression de « pilote moto » […]

  3. […] A (re)lire : Comment choisir un bon équipement moto pas trop cher pour débuter la piste ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »