Tout savoir sur la nouvelle homologation EPI/CE des équipements moto

18 janvier 2019 • À la une, Conseils, Produits & équipements

Les fabricants se montrant capables de réaliser des équipements moto de plus en plus efficaces, les normes permettant d’identifier les meilleurs produits évoluent.

Le fabricant britannique RST, qui s’impose petit à petit sur le marché français, a annoncé que toute sa gamme 2019 présentait déjà une entière conformité avec la nouvelle législation européenne EPI 2016/425 quatre mois en avance.

En effet, les dernières directives entreront en vigueur en avril de cette année.

Voici l’occasion de vous rappeler l’essentiel sur les différentes normes de l’homologation des EPI et de vous présenter les nouveautés de la norme EPI 2016/425.

tout savoir sur la certification CE EPI des équipements moto

Ces gants IXON sont bien homologués CE EPI grâce au pictogramme moto – photo ©La Bécanerie

En quoi consiste la nouvelle norme PPE ou EPI 2016/425?

PPE signifie Personal Protective Equipments, version anglaise de EPI (Equipements de Protection Individuelle).

Pour rappel, la norme sur les EPI se divise en deux catégories :

  • EPI catégorie 1 : cela concerne les activités présentant un danger mineur et les produits ne sont soumis à aucun contrôle par un laboratoire indépendant.
  • EPI catégorie 2 : cela concerne les équipements de moto et ceux pour lesquels l’activité présente un risque important. Ces EPI ne sont certifiés qu’après le contrôle d’un laboratoire indépendant et doivent posséder sur leur étiquette le pictogramme moto en plus du marquage CE.

A partir du 21 avril, la norme EPI 2016/425 entrera en vigueur et remplacera l’ancienne directive EPI 89/686/CEE. Ainsi, à partir de cette date, tous les vêtements de moto qui ont la possibilité d’avoir des coques de protection intégrées ou des emplacements pour en ajouter, devront respecter les nouvelles contraintes imposées pour obtenir l’homologation CE.

En conséquence, les zones correspondantes sur les vêtements, considérées « à haut risque », doivent fournir un niveau minimum de protection contre l’abrasion et les chocs. Pour ce faire, les fabricants devront impérativement utiliser des tissus adéquats, des types de coutures spécifiques et des procédés de fabrication réglementés.

Enfin, une fois les tests passés avec succès, le vêtement doit arborer une étiquette CE qui prouve le respect des contraintes précédemment citées. Cette étiquette doit être cousue directement sur le vêtement, et non sur la doublure thermique ou imperméable.

Certification CE blouson moto RST

Photo ©visordown.com

Quels sont les équipements moto concernés ?

La norme EPI 2016/425 concerne uniquement les vestes, pantalons, combinaisons en cuir et textiles.

En revanche, elle ne concerne pas les casques, les bottes ni les gants qui possèdent leur propre réglementation. Voici un petit rappel sur les normes d’homologation de ces équipements.

Protections épaules/coudes/hanches/genoux (EN 1621-1)

Il existe deux niveaux d’homologation pour les protections d’épaules, de coudes et de genoux.

Le protocole de test demande de lâcher un poids de 5 kg sur la protection avec une intensité de 50 joules à 12 reprises.

  • Niveau 1 : la puissance moyenne transmise ne dépasse pas 35 kN (kilo-Newton) dont 1 pic autorisé à 50 kN.
  • Niveau 2 : la puissance moyenne transmise n’excède pas 20 kN avec un pic autorisé à 35 kN.

Protections dorsales (EN 1621-2) et thoraciques (EN 1621-3)

Même principe pour les protections dorsales dont l’homologation comprend deux niveaux également.

On effectue un test d’impact de 50 joules à 5 reprises dont 2 sur des zones dites fragiles.

  • Niveau 1 : pour les dorsales, la puissance moyenne transmise ne doit pas excéder 18 kN avec un pic autorisé à 24 kN. Et pour les protections thoraciques, la puissance moyenne transmise ne doit pas excéder 30 kN avec un pic maximum autorisé à 45 kN et une répartition de l’impact à 15 %.
  • Niveau 2 : pour les dorsales, la puissance moyenne transmise ne doit pas excéder 9 kN avec un pic autorisé à 12 kN. Et pour les protections thoraciques, la puissance moyenne transmise ne doit pas excéder 20 kN avec un pic maximum autorisé à 35 kN et une répartition de l’impact 30 %.

Casques (ECE 22-05)

Homologation casques moto CE

Les 2 types d’étiquette sur les casques homologués – photo ©La Bécanerie

Le casque de moto a longtemps été le seul équipement obligatoire pour tous les motards. Depuis la création du premier casque intégral en 1964, les technologies ont beaucoup évolué. Et avec elles, les normes de protections afin de garantir la meilleur qualité possible.

Aujourd’hui, vous devez posséder un casque homologué qui doit porter l’un de ces deux types d’étiquette (photo ci-dessus) et présentant plusieurs informations :

  • La lettre E (pour norme européenne) suivie du numéro pour le pays d’homologation d’origine, 2 pour la France
  • La mention de la norme 22-04 ou 22-05 (plus récente). La norme ECE 22-03 étant refusée en France.
  • Une ou deux initiales : P, J ou PJ, indiquant si le casque satisfait les tests d’homologation pour les casques intégraux, modulable ou jet.

Attention, un casque modulable ayant uniquement la lettre P ne possède pas l’homologation jet et doit se trouver en position fermée lorsque vous roulez.

Pour finir, n’oubliez pas d’apposer vos dispositifs réfléchissants, obligatoires en France.

Gants (EN 13594)

gants moto homologués CE EPI

Depuis le 20 novembre 2016, tous les conducteurs de deux-roues motorisés doivent porter des gants certifiés EPI. Ce qui correspond à la norme EN 13594, qui possède deux niveaux d’exigence. De plus, elle établit une distinction entre les gants pourvus d’une coque au niveau de la zone métacarpienne (4 dernières phalanges, sur le dessus de la main) et ceux qui n’en ont pas.

  • Niveau 1 : les gants doivent résister à une abrasion de 4 secondes et une pression d’éclatement de 40 N (Newton). Il doivent descendre de 1,5 cm sous la base du pouce.
  • Niveau 1 KP : mêmes contraintes que le niveau 1 mais les gants possèdent en plus une coque qui protège les zones métacarpiennes.
  • Niveau 2 KP : les gants doivent résister à une abrasion de 8 secondes et descendre de 5 cm sous la base du pouce. Ils possèdent aussi une coque qui protège les zones métacarpiennes.

Bottes (EN 13634)

Homologation bottes moto CE EPI

Les 3 chiffres après la mention « Level » indiquent : résistance à la coupure de niveau 2, à l’abrasion de niveau 2 et rigidité de niveau 1 – photo ©La Bécanerie

Pour bénéficier de l’homologation CE EPI, les bottes doivent avoir une hauteur minimale de protection. Elle est de 162 mm pour une taille 36 et 192 mm pour une taille 45.

Ensuite, trois types de résistances sont testés : la résistance à la coupure, à l’abrasion et la rigidité. Enfin, pour tester l’abrasion on compare 2 zones : la zone B plus exposée et la zone A moins exposée.

  • Niveau 1 : la zone B doit résister à l’abrasion 5 secondes et la zone A durant 1,5 secondes.
  • Niveau 2 : la zone B doit résister à l’abrasion 12 secondes et la zone A durant 2,5 secondes.

Pour finir, l’étiquette peut faire mention des termes IPA (protection au niveau de la cheville), IPS (protection tibia) ou WR (imperméabilité) afin de vous assurer de la présence de ces différentes caractéristiques.


Que deviennent les anciens équipements en stock qui ne répondent pas à la nouvelle norme ?

Les concessionnaires et revendeurs pourront toujours vendre les produits qu’ils ont en stock. Ils restent homologués selon les anciens critères et protègent toujours aussi bien les motards. En revanche, la nouvelle homologation impose davantage de contraintes et assure donc des produits encore meilleurs.

Les fabricants souhaitant continuer d’afficher l’homologation CE EPI, devront modifier leurs méthodes de fabrication et les nouveaux produits bénéficieront de la nouvelle norme.

blousons moto en cuir ©La Bécanerie

Quelques blousons moto en cuir dans notre entrepôt – photo ©La Bécanerie

Quels sont les différents niveaux de protection de la nouvelle norme EPI 2016/425 ?

La spécification technique de la nouvelle norme EPI 2016/425 comprend trois niveaux de performance.

A chacun de choisir le niveau de protection qui correspond le mieux à sa pratique de la moto.

Niveau A

Il s’agit du niveau de protection le plus faible autorisé par l’homologation. Les équipements de niveau A bénéficient d’une conception qui privilégie l’ergonomie à la performance. Les vêtements seront plus légers, moins rigides et plutôt destinés à une pratique peu intensive ou par temps très chaud.

Niveau AA

Le niveau AA offre un juste milieu entre contrainte et qualité de protection.

Niveau AAA

Les équipements de niveau AAA bénéficient du plus haut niveau de protection requis par l’homologation. Destinés à une pratique de la moto intensive, il s’agit du niveau préconisé notamment en compétition.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des conseils avant de choisir votre équipement moto !

gants moto ©La Bécanerie

Photo ©La Bécanerie


9 Responses to Tout savoir sur la nouvelle homologation EPI/CE des équipements moto

  1. […] Pour en savoir plus sur les normes d’homologation en vigueur, rendez-vous sur cet article. […]

  2. […] Premièrement, parlons du casque intégral. Evidemment il doit respecter l’homologation en vigeur (ECE 22-05 P). […]

  3. Vervliet dit :

    Édité t-il un tableau qui reprend les normes obligatoires des pièces d’équipement : casque, blouson, pentalon, chaussures, gants etc?

  4. motarde dit :

    Quand vous dites : Ils restent homologués selon les anciens critères et protègent toujours aussi bien les motards
    Je dis heureusement car sinon c’est la fin des haricots, vu le prix des équipements !

  5. […] savoir sur la nouvelle homologation EPI/CE des équipements moto. Tout savoir sur la nouvelle homologation EPI/CE des équipements moto. Equipement du pilote : les normes Européennes. Coques de protections, dorsale, blouson, pantalon, […]

  6. […] sur les EPI se divise en deux catégories : Photo ©visordown.com Casques (ECE 22-05) Niveau A. Tout savoir sur la nouvelle homologation EPI/CE des équipements moto. Tout savoir sur la nouvelle homologation EPI/CE des équipements […]

  7. […] juridiques de la moto. Nouveautés juridiques de la moto. Tout savoir sur la nouvelle homologation EPI/CE des équipements moto. Les fabricants se montrant capables de réaliser des équipements moto de plus en plus efficaces, […]

  8. […] la vraie bonne solution c’est de s’équiper correctement avec des produits homologués de qualité, mais pas à n’importe quel prix. Et pour trouver les bonnes affaires, rien de […]

Répondre à 5 astuces très simples pour payer votre équipement moto moins cher (+1 bonus) Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »