MotoGP : Fin de saison sous haute tension à Valence !

19 novembre 2018 • Actualités moto et 50cc, Compétition, MotoGP

en bref MotoGP Valence 2018

Victoire de Dovizioso et podium pour KTM lors de cette ultime course MotoGP

La 19e et dernière manche du Championnat du Monde MotoGP se déroulait ce week-end à Valence. Et les pilotes n’ont pas bénéficié de la météo clémente que l’on trouve habituellement en Espagne… En effet, la pluie a largement perturbé les hostilités.

Le titre ayant déjà été remporté par Marc Marquez, il restait à attribuer ceux de meilleur pilote indépendant ainsi que meilleur rookie.

Bradl remplaçait Crutchlow, toujours convalescent. Ainsi, Johann Zarco n’avait plus que Petrucci comme adversaire pour le meilleur indépendant. Quant au meilleur rookie, Morbidelli arrivait avec une solide avance de 10 points sur Hafizh Syahrin.

Viñales réalise une belle pôle position, sa première cette année. Suivi par Alex Rins et Andrea Dovizioso. Suite à leur chute en Q2, Marquez se positionne seulement 5e et Zarco 11e sur la grille.

MotoGP Valence 2018 Viñales

Résumé d’une course dantesque

Les pilotes s’apprêtent donc à prendre le départ d’une course de 27 tours annoncée wet.

Rins prend un excellent départ et possède plus d’une seconde d’avance dès le 1er tour. Cette avance ne cessera d’augmenter durant la première partie de la course. De même, Pol Espargaro, épatant 6e sur la grille, se maintient aux avant-postes et entamme une lutte sans merci avec Marc Marquez. Valentino Rossi, qualifié seulement 16e, réussit une belle remonté jusqu’à la 3e place. Avant de voir chuter son coéquipier, lui assurant ainsi la 3e place au classement général.

Rins maintient l’écart sur Dovizioso. Espargaro et Marquez, à leur poursuite, se rendent coup pour coup.

MotoGP Valence 2018 Marquez

Alors que Jack Miller, également dans un bon rythme, parvient à doubler Rossi, il finit par chuter. Et l’hécatombe continue avec une longue série de chutes. D’abord Petrucci, ce qui fait les affaires de Zarco pour le titre de meilleur pilote indépendant. Ensuite, après 6 tours de course, Espargaro part à la faute. Suivi de Marquez quelques virages plus tard. Avec une moto très abîmée et de nouveau blessé à l’épaule, Marquez ne peut repartir, contrairement à son compatriote. Puis, au tour de Iannone, Vinales et Morbidelli de finir au tapis…

Ainsi, à mi-course, Rossi pointe 3e et Zarco 5e. Puis l’on assiste au regroupement des trois leaders : Rins, Dovizioso et Rossi. Déchaîné, Pol Espargaro est revenu en 4e position après sa chute.

Drapeau rouge !

On compte pas moins de 12 chutes lors de cette course sur une piste détrempée avant que le drapeau rouge ne soit agité au 15e tour.

Or, les 3/4 de la course n’ayant pas été parcourus, les pilotes vont devoir se préparer pour un nouveau départ. On retient donc le classement du dernier tour avant le drapeau rouge pour établir les positions sur la grille. Il n’y a donc que 16 pilotes qui se préparent à partir pour 14 tours alors que la pluie continue de tomber.

MotoGP Valence 2018 Rins

Rins part en tête et tente de s’échapper à nouveau, suivi par Dovizioso puis Rossi. Cependant, le pilote Ducati attaque et récupère la première place avant la fin du 1er tour.
Deux tours plus tard, Pedrosa et Espargaro sont à la lutte pour la 4e position tandis que Dovizioso s’échappe. A huit tours de l’arrivée, Rossi prend la 2e place à Rins mais part à la faute quatre tours plus tard. Ainsi, le pilote italien offre son premier podium à Pol Espargaro et à KTM en catégorie reine.

Dovizioso conserve la tête et remporte donc sa 4e victoire, soit une de plus qu’un Lorenzo encore diminué, qui termine 12e.

Quant à Rins, il réalise ici son 5e podium, soit un de plus que Iannone qui roulera pour Aprilia la saison prochaine.

Enfin, pour la première fois depuis 2007, il n’y a ni Yamaha ni Honda sur le podium d’une course MotoGP.

MotoGP Valence 2018 podium

Johann Zarco n’a jamais trouvé son rythme pour se battre devant et passe la ligne en 7e position. Cependant, il s’assure malgré tout le titre de meilleur pilote indépendant pour la 2e année consécutive et finit 6e au championnat.

Quant à Dani Pedrosa, il termine 5e pour sa dernière course en MotoGP. Loin de la victoire qu’il espérait mais soulagé à l’issue d’une saison difficile.

Les news du paddock

Les adieux de Dani Pedrosa

Intronisé Légende MotoGP lors de cette ultime manche, le pilote espagnol a tiré sa révérence après 12 ans de MotoGP chez Honda. Si Dani Pedrosa n’a pas réussi à conquérir le titre en catégorie reine, il l’a cependant remporté une fois en 125cc et deux fois en 250cc.

Néanmoins, il compte tout de même 112 podiums, dont 31 victoires depuis son arrivée en MotoGP en 2006. Il quitte le monde de la course mais pas celui de la moto puisqu’il prend la place de pilote de développement pour KTM en 2019. En effet, il aura la lourde tâche de mettre au point la RC16 pilotée l’année prochaine par Johann Zarco et Pol Espargaro.

Le monde du MotoGP a rendu hommage à ce grand pilote, simple et discret, à travers cette émouvante vidéo :

Les évolutions du règlement

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Morsellino (@offbikes) le

De nouvelles règles au sein du règlement technique et du code disciplinaire entreront en vigueur en 2019.

Parmi elles, on trouve un nouveau standard d’homologation des casques pour toutes les disciplines de courses sur piste. La FIM publiera prochainement la liste des marques de casques autorisées suite aux résultats de tests d’homologation menés actuellement.

En MotoGP, les teams devront utiliser une nouvelle prise « CAN » normalisée et non modifiable, pour le réglage de l’électronique.

De plus, le directeur technique pourra consulter les données de l’ECU afin de détecter d’éventuelles modifications frauduleuses.

Enfin, la pénalité appliquée en cas de vitesse excessive dans la voie des stands, actuellement fixée à 200€ d’amende, pourra se voir augmentée ou accompagnée de pénalités complémentaires en cas de récidive.

MotoE : Grille 2019, calendrier et détails techniques

Le nouvelle Coupe du Monde MotoE démarre dès l’année prochaine et la DORNA a dévoilé la grille complète ainsi que les derniers détails.

https://twitter.com/actualites_moto/status/1062708502177693699

Parmi ces 18 pilotes de 10 nationalités différentes, on note la présence de trois pilotes français : Randy de Puniet chez LCR, Kenny Foray chez Tech3 et Mike di Meglio chez Marc VDS. De nombreux champions figurent parmi les engagés : Mike di Meglio et Nicolas Terol (champions du monde Moto3), Niccolò Canepa et Josh Hooks (champions du monde EWC)… Ainsi que Maria Herrera, seule femme du paddock MotoGP en 2019 !

Le calendrier se compose de cinq épreuves en Europe pour un total de six courses :

  • Jerez (5 mai)
  • Le Mans (19 mai)
  • Sachsenring (7 juillet)
  • Spielberg (11 août)
  • Misano (15 septembre) – 2 courses

Les pilotes prendront le guidon d’une Energica Ego Corsa, équipée d’une batterie d’environ 20 Kwh, pouvant monter à 120 Kw. Cette moto pourra atteindre les 270 km/h. Enfin, elle possèdera des freins Brembo, des suspensions Öhlins et des roues Marchesini. Seules quelques pièces pourront être préparées par les teams, comme la fourche.

Merci à tous de nous avoir suivis pendant cette saison. N’hésitez pas à revivre les dernières courses à travers nos résumés, et pour les plus fans, à vous craquez pour les accessoires officiels ou réplica disponibles sur la-becanerie.com. Noël approche… ;)

Photos et résultats complets sur motogp.com.

fim-enel-motoe-worldcup


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »