Le Honda 114 Motorsports à la une du MXGP Mag d’avril

13 avril 2018 • À la une, Actualités moto et 50cc, Compétition, Motocross, Partenaires

Nouveaux débuts : le Team Honda 114 Motorsports

Le Honda 114 Motorsports à la une du MXGP Mag d'avril

Pour la plupart dans le paddock MXGP, le motocross n’est pas seulement un travail. C’est une passion et un mode de vie. Dans la vie d’un athlète professionnel de motocross, la quantité de temps et de dévouement mis dans le sport dépasse souvent de loin tout autre aspect de sa vie.

Bien sûr, la plupart des choses que l’on fait dans la vie ne durent pas éternellement. Alors qu’est-ce qu’un pilote peut bien faire une fois qu’il a décidé de ranger ses bottes ?

Pour la multiple Championne du Monde de motocross féminin, Livia Lancelot, la réponse était claire longtemps avant qu’elle décide de se retirer de la course professionnelle. Elle voulait gérer son propre team Motocross en Championnat du Monde. Dans le magazine de ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir cette nouvelle équipe dans le paddock : le team Honda 114 Motorsports de Livia Lancelot.

Le team Honda 114 Motorsports a longtemps été le rêve de Livia Lancelot, quand elle a commencé à monter sa propre équipe en WMX (Women’s Motocross Championship). Le championnat WMX 2017 fut difficile pour Livia qui vient de perdre un troisième titre. Mais pour la française, d’autres opportunités s’ouvraient.

Livia Lancelot: « En fait, c’est quelque chose que j’ai prévu il y a déjà longtemps. En 2014 j’ai commencé à monter ma propre équipe et le but était certainement de faire en sorte que l’équipe s’améliore d’ici le moment où je voudrais prendre sa retraite et avoir quelque chose après ma carrière de pilote. Je savais qu’à un moment je devrais commencer à travailler. Après la vie que j’avais jusqu’à maintenant, je ne pouvais pas m’imaginer travailler dans un bureau tous les jours, loin des pistes. Donc j’ai construit une équipe et vraiment travaillé pour qu’elle soit prête quand je prendrai ma retraite. « 

Honda 114 Motorsports - MX2 Red Sand

Livia, qui avait à l’origine prévu de courir une autre saison en WMX avant prenant sa retraite, a plutôt saisi l’opportunité d’avoir son propre team MX2 avec le soutien de Giacomo Gariboldi et de signer les pilotes Hunter Lawrence et Bas Vaessen.

« En fait, je n’avais pas vraiment l’intention d’arrêter la saison dernière. Je pensais plus à arrêter à la fin de celui-ci, en 2018. Je viens d’avoir 30 ans cette année et j’ai eu mon premier titre quand j’avais 20 ans. Je pensais peut-être pouvoir arrêter à 30 ans avec un autre titre. Des chiffres comme ça paraissaient plutôt cool. Donc c’était le plan. Mais nous avons commencé à discuter avec Giacomo Gariboldi à propos de l’avenir et du fait qu’il voulait avoir certains jeunes pilotes talentueux à entrainer pour un jour peut-être le remplacer. Nous avons donc continué à parler et cette idée m’est venue à l’esprit que c’était le bon moment. Parce que c’était une opportunité que je pourrais ne pas avoir à la fin de 2018. Donc voila pourquoi nous avons vraiment commencé à y penser.

Je me souviens très clairement c’était à Ernée, vendredi après-midi. J’ai commencé à me demander si j’étais prête pour ça (la retraite), et en fait la réponse était définitivement oui. En fait, après a obtenu mon dernier titre à Assen, la question était de savoir si ça allait être ma dernière année ou non. J’avais déjà pensé à ce sujet et je m’étais déjà dit que si cette opportunité venait, je la prendrais. « 

Les changements étaient en effet grands pour Livia. Même si elle était déjà responsable de sa propre équipe, elle était aussi le pilote solitaire qui n’avait personne d’autre à blâmer qu’elle-même quand les choses n’allaient pas. Avec sa nouvelle équipe, Livia est maintenant non seulement sa propre responsable, mais elle est aussi devenue responsable du succès de ses pilotes et de l’équipe dans son ensemble.

Le Honda 114 Motorsports à la une du MXGP Mag d'avril

Livia parle de la signature d’Hunter Lawrence: « Je ne dirai pas que c’était une chose de dernière minute, mais bien sûr, j’ai eu de la chance qu’Hunter Lawrence soit libre. Mais je dois aussi dire que, comme tout le monde savait qu’Hunter avait signé un autre contrat pour la saison prochaine, beaucoup d’équipes ne l’ont pas accepté pour un contrat d’un an seulement. Mais quand vous avez l’opportunité signer un jeune qui peut être champion du monde, je ne pouvais pas louper ça. Bien sûr que ce sera difficile pour moi en fin de saison, mais au moins j’ai commencé quelque part.

Lorsque l’opportunité s’est montrée, je l’ai juste saisie et j’espère que je prouverai à tout le monde dans l’équipe que je peux faire quelque chose de bien, et que les sponsors vont s’intéresser au team et apporter le budget pour signer un pilote comme Hunter.« 

Le contexte dans lequel Livia est arrivé est clairement différent de beaucoup de monde qui possède et gère des teams actuellement, ce qui l’amène à penser différemment d’eux, en particulier en ce qui concerne la signature de Lawrence.

« Je ne sais pas, tout le monde a sa façon de penser et je ne veux pas dire que la mienne est mieux. Bien sûr je devrai le remplacer (Hunter Lawrence) à la fin de la saison et je travaille pour cela, ça ne sera pas facile. Au moins cette saison, j’aurai deux bons pilotes et je pense que pour la première année du team c’est une belle opportunité d’avoir Hunter et Bas. « 

Bas Vaessen en particulier a été impressionné non seulement par le niveau de professionnalisme, mais aussi l’effort et l’attention apportés par Livia.

« Tout est parfaitement organisé, de la configuration de l’hospitality, au camion en passant par les motos. Je suis surpris de voir à quel point tout est réfléchi, au début je n’étais pas sceptique, mais je ne pensais pas ce serait aussi bien. Travailler avec Livia est incroyable, elle vous motive vraiment, en fait, elle est motivée et se donne à fond pour tout. Je pense que travailler avec elle est génial, c’est une bonne personne et un super team manager. Je suis plus heureux ici que je ne l’étais avant, où je sentais que je n’avais pas l’attention dont j’avais besoin, ce que j’ai maintenant avec Livia. Aujourd’hui, si j’ai un problème que nous pouvons résoudre ensemble, je reçois toute son attention et je progresse beaucoup mieux. Tout va vraiment bien.« 

Le Honda 114 Motorsports sur le podium en Argentine

Hunter Lawrence ressent aussi le positif dans la gestion de cette nouvelle équipe en ce début de saison, qui sera probablement sa dernière en MX2.

« Nous avons commencé sur une ardoise vierge avec une nouvelle moto, une nouvelle équipe et de nouvelles personnes. Je suis assez chanceux d’avoir connu mon mécanicien et évidemment Bas mon coéquipier. Pour être honnête, la transition était vraiment facile, l’équipe est petite – 5 personnes dont le chauffeur du camion. Nous avons un bon groupe de personnes et Livia est sur sa première année, elle va très bien. Livia est décontractée, détendue et elle peut vraiment critiquer efficacement. Tu peux aller la voir avec quelque chose qui est arrivé et avec lequel tu n’es pas d’accord et elle va dire: ‘Je pense que nous devrions faire comme ça’ et elle explique pourquoi. Elle ne viendra pas dire ‘non, c’est moi qui décide et c’est comme ça’. C’est bien d’avoir quelqu’un comme ça, avec qui vous pouvez coopérer plutôt qu’un patron qui vous dit juste quoi faire. Je pense qu’il est important d’avoir une bonne relation et d’avoir un bon leader dans l’équipe. Ici tout le monde est heureux au travail, donc je pense qu’elle fait super bien son travail. « 

Des 3 premiers rounds de l’année 2018, c’est au tout début de la saison en Patagonie (Argentine) que le team a fait la plus forte impression avec Hunter Lawrence terminant 2e et 6e en course avec un Holeshot pour la troisième place au classement général. Tandis que Vaessen a pris les 14e et 13e places pour une 14e place au classement général.

Le deuxième round à l’Eurocircuit de Valkenswaard est à oublier puisque Vaessen n’a pas réussi à marquer de points tandis que Lawrence a réalisé deux 6e places.

Le MXGP de La Comunitat Valenciana à Redsand était la meilleure performance de Vaessen cette année avec une 10e place au classement général. Lawrence a terminé 5e dans les deux les courses.

En même temps que le championnat de 20 rounds avance, le team 114 de Livia Lancelot fait de même, avec son camion, ses motos, ses pilotes et le personnel du Honda 114 Motorsports. L’équipe est pleine de motivation pour de nouveaux défis et a un potentiel illimité !

Traduction de l’article paru page 34 dans le MAXGP MAG du mois d’avril. Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir l’original.

Le Honda 114 Motorsports à la une du MXGP Mag d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »