EICMA 2018 : les nouveautés présentées à Milan

12 novembre 2018 • À la une, Actualités moto et 50cc

Best of EICMA 2018

Les construteurs ont dévoilé leurs modèles phares à l’EICMA

Le salon EICMA 2018 a tenu ses promesses avec une multitudes de nouveautés, dont certaines très attendues.

En effet, les constructeurs n’ont présenté qu’une poignée de modèles majeurs à Intermot et au Mondial Paris cette année, alors les attentes étaient grandes à Milan.

Au delà des modèles de série, de nombreux concepts hors du commun méritent également notre attention et feront l’objet d’un article dédié.

Faisons donc le point sur ce que nous ont réservé les constructeurs moto pour 2019.

Liste des principales nouveautés EICMA 2018

Ducati

Ducati Panigale V4 R

Ducati Panigale V4 R 2019

Ducati présente ici sa Panigale V4 pourvue d’une nouvelle déclinaison du moteur Desmosedici Stradale. En effet, s’il conserve son architecture en V à 90°, la cylindrée se voit réduite à 998 cm3 pour participer au World Superbike. Le règlement interdisant les cylindrées supérieures à 1000cm3.

La puissance d’origine de 221ch (et 112 Nm de couple) passe à 234ch grâce à la ligne d’échappement racing réalisée par Ducati Performance en collaboration avec Akrapovic. Et tout cela pour seulement 195kg !

De plus, cette V4 R se dote d’un carénage aérodynamique conçu par le département course. Ainsi, il intègre des ailerons similaires à ceux utilisés en MotoGP, des les ailerons latéraux, une bulle plus haute, une face avant retravaillée et un refroidissement amélioré.

Evidemment, la nouvelle Panigale V4 R possède le meilleur de ce qu’il se fait en assistances électroniques. Grâce à la centrale inertielle Bosch à 6 axes, le pilote pourra paramétrer le contrôle de wheeling DWC EVO, le contrôle de glisse DSC, l’ABS en virage, l’assistant au départ DPL, le contrôle de traction DTC EVO, le frein moteur EBC Evo mais également le shifter up/down DQS EVO.

D’autres fonctionnalités plus orientées piste offriront également au pilote un Pit Limiter, un chronométreur GPS (enregistrement des temps au tour) ainsi qu’un système de collecte des données très avancé: le Ducati Data Analyser.

Enfin, il faudra débourser 39 900€ pour s’offrir ce bijou motorisé.

 

Ducati Diavel 1260 et Diavel 1260 S

Ducati Diavel 1260 S 2019

Empruntant le chemin tracé par les Multistrada et XDiavel, la principale nouveauté de ce modèle réside dans l’intégration du bicylindre Testastretta DVT 1262.

La nouvelle Diavel affiche ainsi 159ch et 129 Nm pour un poids de 244kg. Ducati voulant un modèle plus dynamique, la firme italienne a travaillé sur un bras oscillant en aluminium afin de favoriser l’agilité sur l’angle.

Une centrale inertielle Bosch à 6 axes équipement également la Diavel 1260. Donc on retrouve le cruise control, l’ABS Bosch utilisable en virage, le contrôle de traction et de wheeling,  l’assistant au départ DPL Evo…

Une servion S proposera des suspensions Öhlins (réglables à l’avant et à l’arrière), des étriers avant Brembo M50, des jantes et un éclairage de jour spécifiques.

La Diavel 1260 s’affiche à partir de 20 490€ et 23 490€ pour la version S.

 

Ducati Multistrada 950 et 950 S

Ducati Multistrada 950 S 2019

La Ducati Multistrada 950 consolide son package technologique grâce à l’intégration de la centrale inertielle Bosch à 6 axes que l’on retrouve sur tous les nouveaux modèles. Elle bénéficie ainsi de toutes les assistances électroniques habituelles.

Cure d’amaigrissement pour cette Multistrada 2019 avec une moto qui affiche désormais 227 kg tous pleins faits.

La version standard s’acompagne également d’une version S. Celle-ci propose des suspensions semi-actives DSS ajustables automatiquement lors des changements de revêtements. Elle bénficie également d’un écran TFT couleur de 5 pouces, d’un kit main libres, d’un cruise control, d’un éclairage entièrement à LED et de commodos rétro-éclairés.

Il faudra débourser 14 490€ pour la version simple et minimum 16 490€ pour la version S (selon les options).

 

Ducati Hypermotard 950 et SP

Ducati Hypermotard 950 SP 2019

Ducati avait pour mission de rendre son Hypermotard plus fun. Et dans ce but, l’évolution 2019 dispose désormais de plus de couple en bas, d’un poids réduit ainsi que d’une position de conduite retravaillée. Ainsi, le twin peut désormais délivrer 114ch et 9.8 kgm de couple, dont 80% dès 3000 tr/min. De plus, elle affiche 4kg de moins sur la balance que le précédent modèle.

On retrouve ici aussi toutes les assistances électroniques fournies par la centrale inertielle Bosch à 6 axes.

Une version SP permet d’offrir une machine encore plus performante grâce à des options supplémentaires. On retrouve donc des suspensions Öhlins, des jantes forgées Marchesini, un Shifter, des décos spécifiques et une selle plate.

La Ducati Hypermotard 950 coûtera 12 690€. Quant à la version SP, le tarif monte à 16 390€.

 

Ducati Monster 821 Stealth

Ducati Monster 821 Stealth 2019

Renouvelé l’année dernière, la Monster 821 s’offre une nouvelle déclinaison à Milan. Cette version Stealth (qui signifie infiltration) possède exactement les mêmes caractéristiques que la Monster de 2018.

En revanche, on découvre un coloris exclusif allié à une fourche réglable Kayaba, un shifter DQS up&down ainsi qu’un saute-vent.

Ducati n’a pas encore révélé de tarif pour cette version Stealth.


Yamaha

Yamaha Niken GT

Yamaha Niken GT 2019

Alors que le Niken a réalisé son entrée sur le marché cette année, Yamaha nous présente déjà une version suréquipée. En effet, le célèbre roadster à 3 roues se dote d’accessoires et équipements voulant améliorer confort et ergonomie pour les gros rouleurs.

On retrouve ainsi une bulle haute, une prise de 12 volts, des poignées chauffantes, des sacoches semi-rigides de 25L ainsi qu’une béquille centrale et une selle confort.

Enfin, vous pourrez choisir entre deux coloris exclusif : Nimbus Grey ou Phantom Blue.

Yamaha n’a pas encore communiqué le tarif de ce Niken GT.

 

Yamaha Ténéré 700

Yamaha Ténéré 700 2019

Il s’agit en quelque sorte de la petite soeur de la Super Ténéré de 1200 cm3. La Ténéré 700 embarque un moteur bicylindre de MT-07 CP2 de 689 cm3.

De plus, on note un nouveau cadre acier en double berceau, réalisé dans le but d’offrir un poids réduit. La Yamaha possède également des suspensions réglables,  ainsi qu’un réservoir de 16 litres qui devrait lui permettre d’atteindre les 350 km d’autonomie. Enfin, son ABS est entièrement désactivable.

Pas de tarif non plus pour cette nouvelle Ténéré 700 pour le moment.


Kawasaki

Kawasaki Ninja H2 SX SE+

Kawasaki Ninja H2 SX SE+ 2019

La célèbre H2 SX, sport-GT turbochargée de Kawasaki présentée en début d’année, possède désormais une déclinaison SE+ avec suspensions électroniques.

Le monstre bardé de technologies, se dote du système KECS (Kawasaki Electronic Control Suspension), inauguré pour la Ninja ZX-10R SE. Il s’agit d’un système permettant aux suspensions de s’adapter aux conditions environnentales en seulement 1 milliseconde grâce à des capteurs et à l’électronique embraquée.

On retrouve bien sûr des étriers Brembo Stylema mais également 4 modes de conduite et un écran TFT. De plus, la connectivité au smartphone permet, à travers l’application Rideology, de visualiser de nombreuses infos comme la jauge à essence ou le planning des révisions. Mais également de réaliser un guidage GPS ou bien d’effectuer les réglages de la moto depuis son smartphone.

[Mise à jour 10/12/18] Kawasaki annonce une disponibilité en mars 2019 à un tarif de 25 199 € pour cette Ninja H2 SX SE+.

 

Kawasaki Versys 1000 et SE

Kawasaki Versys 1000 SE 2019

La version 2019 de la Versys 1000 lui offre un nouveau look, notamment avec un silencieux moins imposant.

Le trail Kawasaki conseerve sa puissance de 120ch et son couple de 102Nm. En revanche, le 4 cylindres en ligne se dote d’un rappel électronique des soupapes. Ce qui permet d’ajouter un régulateur de vitesse tout en offrant une meilleure réponse à l’ouverture des gaz.

A cela viennent s’ajouter une centrale inertielle Bosch avec ABS KIBS en virage, une  bulle réglable, un éclairage à LED ainsi qu’une une prise 12V.

La version SE propose quant à elle des suspensions électroniques KECS, un shifter KQS, un éclairage en virage, écran TFT couleur ainsi que la connectivité avec les smartphones.

[Mise à jour 10/12/18] Il faudra compter 13 499 € pour la version standard disponible dès janvier 2019. La Versys 1000 SE coûtera quant à elle 16 899 € et arrivera en concession en février 2019.

 

Kawasaki Z400

Kawasaki Z400 2019

Une petite nouvelle fait son apparition chez Kawasaki. Destinée aux permis A2 sans bridage, la Z400 prévoit de succéder à la Z300.

Elle comporte un moteur bicylindre parallèle de 399 cm3 et offre 45ch et 38 Nm de couple. Enfin, son poids de 167kg tous pleins faits a réduit de 3kg par rapport à la Z300.

[Mise à jour 10/12/18] Disponible en deux coloris (noir et vert ou noir et rouge), Kawasaki proposera dès février 2019 sa Z400 au prix de 5 599 €.

 

Kawasaki W800 Street et Cafe

Kawasaki W800 Street et Cafe 2019

La célèbre série « W » revient en 2019 après un arrêt forcé du aux drastiques normes anti-pollution. Ainsi, l’ancien bicylindre de 773 cm3 a été revu à 90% pour pouvoir répondre aux impératifs des nouvelles normes.

Le nouveau moteur offrira une puissance maximale de 47,5ch pour rester accessible aux permis A2.

On note également l’arrivée d’un disque à l’arrière, de l’ABS ainsi que d’un éclairage à LED.

[Mise à jour 10/12/18] La W800 Street s’affichera à 10 049 € et la W800 Café à 10 849 €, toutes deux seront disponibles en mars 2019.


KTM

KTM 790 Adventure et R

KTM 790 ADVENTURE R 2019

Les deux nouveaux modèles possèdent le bicylindre parallèle LC8c de 799 cm3, développé pour la KTM 790 DUKE. Cependant, KTM l’a optimisé pour fournir plus de couple à bas régime.

De plus, ce moteur offre une autonomie de 450km grâce au réservoir de 20 litres déporté près du bas moteur.

Enfin, on retrouve écran TFT couleur ainsi que l’arsenal habituel d’assistances électroniques modernes.

 

KTM 690 SMC R & 690 Enduro R

KTM 690 Enduro R 2019

L’annonce de la KTM 690 SMC R et de la 690 Enduro R donne un nouveau souffle à la supermoto. Sans parler de sa légèreté et de son agilité, cette moto peut compter sur un monocylindre tonique, un excellent châssis ainsi qu’une électronique de pointe.

Tout d’abord, la 690 SMC R possède la dernière génération du moteur LC4. Il s’agit du plus puissant des monocylindres de série, qui n’offre  pas moins de 74ch et un couple de 73,5 Nm. Quant à la capacité du réservoir, elle augmente de 1,5 litre.

On retrouve sur ce modèle deux modes de conduite (Street et Sport), un ABS utilisable en virage, un traction control adaptable selon l’angle d’inclinaison (MTC), une régulation du patinage du moteur (MSR) et un Quickshifter+.

Enfin, la 690 Enduro R se dote des mêmes améliorations que sa déclinaison supermoto. Mais en plus, on retrouve un nouveau châssis et des suspensions WP XPLOR, inspirés des KTM EXC dont la réputation n’est plus à faire.

 

La mini moto électique KTM SX-E 5 

KTM SX E-5 2020

Après le succès de la KTM 50 SX 2 temps, KTM a choisi de conserver la même base pour concevoir la KTM SX-E 5. En revanche, la mini moto se dote d’un nouveau châssis et d’un moteur électrique.

Non contente d’être moins polluante, la KTM SX-E 5 est également moins bruyante et plus facile d’entretien. Ce qui en fait le modèle idéal pour sauter le pas vers l’univers de la moto.

Pour les plus rapides, KTM annonce une autonomie de 25 minutes. Cependant, les débutants pourront profiter de deux heures de plaisir grâce à la batterie KTM PowerPack.


BMW

BMW S1000RR

BMW S1000RR 2019

Le constructeur allemand a créé la surprise en opérant un changement radical sur sa célèbre BMW S1000RR. Tant au niveau de la motorisation et de la partie cycle que de l’esthétique avec la fin de l’optique avant asymétrique.

La S1000RR 2019 se veut plus compacte, plus technologique et plus puissante. En effet, elle affiche déjà 4kg de moins que l’ancienne, mais délivre surtout 8ch de plus ! Le 4 cylindres en ligne Shiftcam de 999 cm3 offre donc une puissance de 207 ch et 113 Nm pour un poids de 197 kg tous pleins faits.

Le nouveau cadre « Flex Frame » plus léger la rend aussi plus dynamique. De plus, BMW a associé un écran TFT de 6.5″ à une foule d’assistances électroniques (4 modes de conduite, ABS Pro, shifter up&down, anti-wheeling, contrôle de traction DTC, Hill Start Control…). Et si cela ne vous suffit pas, des modes et assistances « Pro » supplémentaires pourront s’ajouter en option.

Vous pourrez vous procurer cette nouvelle S1000RR à partir de 19 200€.

 

BMW C400GT

BMW C 400 GT 2019

BMW a conservé la même base technique que le C400X dévoilé l’année dernière. Cependant, le constructeur a voulu son nouveau scooter mid-size plus confortable et plus routier.

On retrouve donc le monocylindre de 350 cm3 qui délivre 34ch et 35Nm pour  212kg en ordre de marche. Côté confort, le BMW C400GT offre une grande bulle pour une meilleure protection ainsi qu’un système Flexcase qui permet d’agrandir le compartiment sous la selle lorsque le scooter est arrêté.

Le scooter se dote également de la fonction Keyless Ride. Ainsi, plus besoin de clé pour démarrer, débloquer le guidon, ouvrir la selle ou le réservoir.

 

BMW F850GS Adventure

BMW F850GS Adventure 2019

Cette nouvelle F850GS conserve dans les grandes lignes le design de la 850GS, avec des carénages légèrement redessinés, plus imposants et protégés par des tubes d’acier. Dessus, de nombreux accessoires destinés à renforcer ses aptitudes pour le voyage viennent se greffer.

Une des plus grosses améliorations réside dans le changement de réservoir qui passe de 15 à 23 litres. Ce qui promet, selon BMW, une autonomie de près de 500km.

Ensuite on retrouve des débattements allongés, une bulle plus grande réglable ainsi que des protèges-mains, un protège-carter et un porte-bagage en inox.

Enfin, vous pourrez ajouter en option des feux LED additionnels, un écran TFT de 6,5 pouces ou encore le système eCall.

BMW propose sa nouvelle F850GS au tarif de 13 300€ sans les options citées.

 

Honda

Honda CB650R

Honda CB650R 2019

Le concept Neo Sport Café présenté au Mondial Paris a bien donné naissance à la remplaçante de la CB650F. Ce modèle pourra se rendre accessible aux permis A2 grâce à une version bridée.

Cette nouvelle CB650R repose sur un moteur 4 cylindres de 650 cm3 qui fournit 93,3ch et 64Nm pour un poids en ordre de marche de 202,7kg.

Honda ne s’est pas limité ici à un simple restylage. En effet, la CB650R apporte de belles évolutions comme une partie cycle qui perd 5,4kg, une fourche inversée Showa SFF, des étriers radiaux à 4 pistons ainsi que des disques flottants.

Les jantes passent à 17 pouces. L’optique avant à LED vient évidemment de la CB1000R. Enfin, on retrouve une nouvelle instrumentation LCD incluant un témoin de rapport engagé et un indicateur de changement de vitesse.

Si l’on sait qu’il existera cinq coloris, Honda n’a pas encore donné d’information sur le prix.

 

Aprilia RSV4 1100 Factory

Aprilia RSV4 1100 Factory 2019

Aprilia offre avec cette nouvelle RSV4 1100 Factory toujours plus de performances et de technologie. Dans cette déclinaison Factory, Aprilia s’adresse clairement aux grands amateurs de superbikes et vitesse.

Le moteur V4 à 65° de 1 078cm3 délivre pas moins de 217ch pour seulement 199kg tous pleins faits. Moteur dont vous pourrez régler la position en hauteur. Mais également l’angle de chasse ou encore la hauteur du pivot du bras oscillant.

La RSV4 1100 Factory possède une ligne en titane Akrapovic de série. De plus, elle reçoit la dernière évolution du package d’assistances électroniques APRC. Au programme shifter up&down, contrôle de traction, aide au départ, contrôle de wheelings, pit limiter et le cruise control. A cela s’ajoute un ABS Bosch qui fonctionne en virage ainsi que trois cartographies moteur : Sport, Track et Race.

Les ailerons « Winglets » font leur apparition sur le carénage, à l’image de ceux utilisés en MotoGP.

Enfin, l’écran TFT couleur permet de se connecter à son smartphone et de paramétrer la moto virage par virage pour améliorer encore ses performances sur circuit.

 

MV Agusta Brutale 1000 Série Oro

MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro 2019

Si la MV Agusta Brutale possède déjà une solide réputation, cette Série Oro place la barre plus haut que jamais. En effet, MV Agusta a présenté à l’EICMA 2018 le premier roadster du marché de plus de 200 chevaux !

Le 4 cylindres transversal de 998cm3 offre ainsi 208ch et 115Nm pour 186kg. De plus, le cadre treillis tubulaire en acier associé à des plaques latérales en aluminium et un monobras oscillant permet, selon MV Agusta, de dépasser les 300 km/h.

Bien sûr, la Brutale 1000 Serie Oro dispose de tout l’arsenal des assistances électroniques modernes. Entre autres, on retrouve un ABS Bosch, un contrôle de traction réglable sur 8 niveaux, un anti-wheeling, une assistance au démarrage, un indicateur de pression des pneus ainsi qu’un shifter up&down.

Tout cela permet de piloter au mieux les suspensions Öhlins électroniques : fourche, amortisseur arrière et amortisseur de direction.

Parmi les équipements haut de gamme on compte des étriers de frein Brembo Stylema, des jantes en fibres de carbone ou encore, un éclairage full LED avec éclairage en virage à l’avant, un écran TFT couleur de 5 pouces avec connexion smartphone.

Un kit racing, destiné à une utilisation sur piste, permettra d’accroître encore les capacités de la Brutale 1000 Serie Oro. Il comprendra une ligne d’échappement SC-Project en titane ainsi qu’un ECU revu pour atteindre les 212 chevaux avec 2kg de moins.

MV Agusta produira cette Brutale en série limitée à 300 exemplaires mais n’a pas encore communiqué de tarif.

 

Harley-Davidson LiveWire

Harley-Davidson LiveWire 2019

Le premier prototype ayant vu le jour en 2014, il aura fallu quatre ans pour que le constructeur américain aboutisse à un modèle final. Malheureusement, Harley-Davidson n’a pas encore dévoilé les détails techniques de ses performances.

En revanche, on sait que le moteur électrique placé tout en bas, permettra d’abaisser le centre de gravité au maximum. La Harley-Davidson LiveWire disposera d’un cadre aluminium rigide ainsi que de suspensions Showa réglables, une fourche SFF-BP et un amortisseur BFRC-Lite. De plus, Brembo se chargera du freinage avec deux étriers avant monobloc associés à des disques de 300mm. On trouvera des pneus Michelin de de 120 à l’avant et 180 à l’arrière.

Une batterie principale Lithium-ion se destine à l’alimentation du moteur grâce à un système RESS (Rechargeable Energy Storage System). Tandis qu’une seconde, plus petite, aura la gestion des phares, des commandes, du klaxon et de l’affichage. Une prise électrique domestique suffira pour recharger la LiveWire. Cependant, elle offrira bien sûr une compatibilité avec les prises rapides, notamment disponibles chez les concessionaires revendeurs de la machine.

Vous disposerez de sept modes de conduites (dont 3 paramétrables). Enfin, la LiveWire possèdera un ABS et un contrôle de traction paramétrable depuis un écran TFT couleurs tactile, que l’on pourra connecter à son smartphone.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »