Championnat du Monde Superbike EVO

27 mai 2014 • Actualités moto et 50cc, Compétition, WSBK/FSBK

Jérémy Guarnoni, sponsorisé par La Bécanerie, effectue son meilleur résultat cumulé sur un seul weekend

Jérémy Guarnoni compétition moto

Particulièrement réputé et redouté, le tracé de Donington est souvent le théâtre de courses disputées. La pluie y joue souvent les arbitres. Ce fut encore le cas cette année lors de la cinquième épreuve du Championnat du Monde Superbike où les intempéries sont venues troubler les cartes durant les essais. Heureusement pour le spectacle, les courses de dimanche se sont déroulées sur piste sèche. Une aubaine pour Jérémy Guarnoni et le team MRS Kawasaki qui parviennent pour la première fois de la saison à terminer les deux courses dans les points
Adrien Morillas (Team Manager)

«Jérémy n’a pas été épargné durant les essais. Il a été victime de deux chutes. La première s’est déroulée sur le sec et la seconde sur le mouillé. Lors de cette seconde chute, notre pilote s’est légèrement fait mal au bras. Une douleur qui ne l’a plus quitté du week-end et qui a pu le gêner dimanche lors des deux manches. Les fins de course ont été éprouvantes et il a été contraint de baisser de rythme lors des derniers tours. Malgré tout, Jérémy parvient à se hisser par deux fois dans les points, terminant la première course à la treizième position et la seconde à la quatorzième place. C’est son meilleur résultat cumulé sur un seul week-end de course depuis son arrivée en Championnat du Monde Superbike. Donington nous a donc offert une première belle satisfaction. Personnellement, sans cette douleur au bras qui a contraint Jérémy à ralentir en fin de première course, je pense qu’il aurait pu se battre avec des pilotes comme Niccolo Canepa et David Salom. Ces deux pilotes sont actuellement en tête de la catégorie Evo et je reste persuadé que Jérémy à toutes les qualités pour les battre. Notre moto est compétitive et Jérémy a roulé par le passé aussi vite, voire plus vite que ces deux pilotes. Notre objectif est donc de viser toujours et encore les avant postes de la catégorie Evo et la course de Donington a prouvé que nous nous en approchons course après course. Jérémy va poursuivre son effort à travers son programme d’entrainements physique, et également dans l’apprentissage toujours complexe des réglages de sa moto. Malgré son manque d’expérience, Jérémy progresse chaque week-end et appréhende de mieux en mieux les séances d’essai à sa disposition pour régler sa moto. La prochaine course est un véritable défi puisqu’elle aura lieu en Malaisie, sur le très rapide circuit de Sepang.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »