Chak Molot : la moto qui freine seule

25 mars 2014 • Insolite

Un nouveau système de freinage automatique pour deux-roues à l’étude

 Les Russes de la société Chak Motor ont développé ce qui semble être – à première vue – la moto la plus sûre du monde. Sur une base de Honda CBR 1000 RR, la Chak Molot est équipée d’un système de freinage automatique qui arrête la moto en cas d’urgence.

Ce dispositif existe déjà dans le secteur de l’automobile mais était jusqu’à présent totalement un inédit sur une moto. Comment marche cet accessoire moto et est-il réellement fiable? La Bécanerie vous répond!

Une moto omnisciente grâce à des caméras et des radars de haute technologie

Ce freinage automatique est possible grâce à 2 caméras HD et 2 radars placés à l’avant et à l’arrière de la Molot. Les caméras ont une portée de 500m et sont munies de capteurs à ultrasons. Le radar avant possède une courte portée (de 0,2 à 0,3m), l’arrière possède quant à lui une longue portée (jusqu’à 200m).

Ainsi, la moto est capable de «lire» la route pour détecter un éventuel obstacle et reconnaître une situation de freinage d’urgence. Elle actionne ensuite un petit voyant lumineux qui informe le pilote de la nécessité d’un freinage immédiat. En l’absence de réaction, des vibrations de plus en plus fortes se font sentir dans le guidon. Pour finir, le système de freinage s’enclenche tout d’abord de façon modérée puis plus intense en cas de collision imminente.

Chak Motor ne s’est pas arrêté là et a même intégré des capteurs détectant la présence de véhicules dans les angles morts. En cas de danger, une diode s’allume pour prévenir le pilote. Enfin, pour compléter ce pack de sécurité, le constructeur a développé un système de détection de changement de file intempestif qui fait vibrer le guidon en cas de dépassement d’une ligne blanche sans clignotant.

Moto - Chak Molot

Avec son look résolument futuriste, la Chak Molot n’a rien à envier aux modèles phares du marché de la moto. Hormis l’échappement tyique de la CBR, il est difficile de retrouver la Honda de série. Le cadre a été modifié et se détache complètement de la coque arrière, donnant ainsi l’impression de léviter.

Cerise sur le gâteau, grâce à des caméras placées dans le nez du carénage et à l’arrière de la machine, la Chak Molot enregistre tout déplacement autour d’elle 24h/24, qu’elle soit en marche ou à l’arrêt. Véritable boîte noire, ces données peuvent être copiées, mais pas modifiées ni supprimées. Pratique pour les assurances en cas de collision!

La théorie est approuvée, mais qu’en est-il de la pratique?

Il est vrai que sur le papier, ce dispositif semble être à la fois sécuritaire et pratique, en particulier pour la détection des angles morts. Pourtant, une fois sur la route, il peut très vite montrer ses limites:

En ville, les vibrations causées par le dispositif peuvent devenir très vite gênantes car nombreux sont les obstacles. Elles peuvent même causer un déséquilibre et s’avérer plus dangereuses qu’utiles.

    • Le freinage d’urgence ne s’enclenche qu’après avoir alerté le pilote par une diode lumineuse. Même si cela ne prend qu’une ou deux secondes, ce laps de temps peut suffire pour emboutir le véhicule
    • Parfois la solution n’est pas de freiner mais d’éviter l’obstacle. En cas de freinage non voulu et non contrôlé, il y a un fort risque de déséquilibre. Le jugement du pilote ne peut pas se robotiser.
  • En sachant que la moto freine seule, le pilote serait moins concentré. On peut comparer cela au régulateur de vitesse qui réduit l’attention au volant.

Chak Molot rouge

Et vous, qu’en pensez vous? Dispositif révolutionnaire ou utopiste?

Crédit photo :
30npire.com/bikes/chak-motors-molot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »